En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Aulas est un "manipulateur qui essaye de récupérer 3 points sur tapis vert" selon le président de Metz

Lundi 09 janvier 2017
Aulas est un "manipulateur qui essaye de récupérer 3 points sur tapis vert" selon le président de Metz
Le président de Metz Bernard Serin suit le match face à Angers au stade Saint Symphorien, le 27 août 2016 - JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN (AFP/Archives)

Le président de l'Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas est "un manipulateur qui essaye de récupérer trois points sur tapis vert", a accusé lundi Bernard Serin, le président du FC Metz, après le retrait de deux points au club mosellan.

"Je crois qu'Aulas est dans son rôle habituel, c'est un manipulateur qui essaye de récupérer trois points sur tapis vert", a déclaré Bernard Serin sur France Bleu Lorraine, interrogé sur ses contacts avec le club lyonnais après que ce dernier a assuré que si Metz faisait appel des sanctions de la Ligue, il ferait "appel aussi car nous aurions pu également dans cette affaire gagner trois points".

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a infligé un retrait de deux points au club mosellan pour des jets de pétards sur le gardien de Lyon Anthony Lopes le 3 décembre dernier en Ligue 1, une rencontre interrompue à cause de ces incidents et qui sera rejouée à huis clos, à une date qui n'a pas encore été fixée.

En raison de la sanction, Metz recule d'un rang au classement et se retrouve par conséquent avant-dernier de Ligue 1 avec dix-sept points.

M. Serin n'a pas encore décidé s'il ferait appel. "Je n'ai pas reçu de notification de la décision, donc je ne sais pas quels sont les arguments utilisés", a-t-il expliqué.

"Je suis très encouragé par mes collègues présidents à contester au maximum cette décision", auprès de la Ligue, et "éventuellement plus loin", a-t-il ajouté, "Parce que personne ne veut être a la merci d'une jurisprudence comme celle là (..) qui permet a des pseudo supporters d'influencer les résultats".

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire