En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

24 Heures du Mans motos: la Kawasaki N.11 avec Randy de Puniet prend la tête après la première heure de course

Samedi 15 avril 2017
24 Heures du Mans motos: la Kawasaki N.11 avec Randy de Puniet prend la tête après la première heure de course
French rider Randy de Puniet on Kawasaki ZX10R Formula EWC N°11 (L) and Australian rider Broc Parkes on Yamaha R1 Formula EWC N°7 (R) compete during the 24 Hours Le Mans motorcycle endurance race in Le Mans, western France, on April 15, 2017. - Jean-François MONIER (AFP)

La Kawasaki N.11 pilotée par le Français Randy de Puniet, ancien pilote de MotoGP, et la Yamaha N.7 se partageaient la tête de la 40e édition des 24 Heures du Mans motocyclistes après la première heure de course samedi sous un ciel couvert.

L'ancien pilote de vitesse a profité d'un long arrêt de la course pour revenir sur l'Australien Broc Parkes au guidon de la Yamaha N.7. Le pilote français Kenny Foray, sur la BMW N.9, pointe un peu plus loin à plus de 17 sec. A ses trousses on trouve l'Espagnol David Checa, ancien pilote de MotoGP, venu se frotter à l'endurance.

L'entame de course a été perturbée dès le premier tour avec les chutes des Français Maxime Bonnot (Kawasaki N.24) et Sébastien Gérard (Suzuki N.67), neutralisant la course pendant plus de trois tours.

"Bonnot a été percuté par une autre moto au départ de la course mais il a pu se relever sans problème et redémarrer assez rapidement", a déclaré François Gilles, le directeur de l'équipe de la Kawasaki N.24.

La Honda N.5 du Britannique Gregg Black a réalisé un bon départ et s'accroche au peloton de tête (5e).

La Yamaha N.333 du team Viltaïs occupe la première place en Superstock, catégorie inférieure, et le sixième rang au général.

Avant le départ, un hommage a été rendu à Anthony Delhalle, le champion du monde en titre d'endurance, décédé le 9 mars des suites d'un accident alors qu'il se préparait pour la classique mancelle.

Sa moto et son casque ont été disposés sur la piste, face au stand de la Suzuki Endurance Racing Team (SERT), son équipe championne du monde en titre d'endurance et vainqueur du dernier Bol d'Or. Une minute d'applaudissements a nourri l'hommage au pilote français de 35 ans en présence de sa compagne et de ses enfants.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire