En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Ski: Wengen, pour continuer d'écrire un demi-siècle de légende

Vendredi 13 janvier 2017
Ski: Wengen, pour continuer d'écrire un demi-siècle de légende
Le Norvégen Aksel Lund Svindal lors de l'entraînement pour la descente de Wengen, le 11 janvier 2017 - FRANCOIS XAVIER MARIT (AFP)

Le 14 janvier 1967, Jean-Claude Killy remportait sur le Lauberhorn la première descente de la Coupe du monde, et s'imposait aussi en slalom: 50 ans après, les spécialistes de la vitesse et des piquets serrés se retrouvent de vendredi à dimanche à Wengen pour continuer d'écrire la légende.

La plus longue (4.455 m) et plus ancienne descente du circuit, disputée dans les Alpes bernoises au pied de trois sommets (Eiger, Mönch et Jungfrau) a toujours réservé des événements hors du commun, que certains passages ont gardé en mémoire.

Ainsi, le "Kernen-S", un enchaînement de deux virages à 90 degrés, porte le nom du skieur suisse Bruno Kernen qui y avait lourdement chuté avant de s'imposer en 2003.

Le "coin des Canadiens", une longue courbe, a vu trois "Crazy Canucks" mordre la neige en 1976. Ken Read, premier Canadien à s'y imposer en 1980 et qui suivra les performances de son fils Erik, spécialiste du slalom, sera présent cette année à l'invitation des organisateurs, en compagnie de ses illustres coéquipiers de l'époque, Jim Hunter, Steve Podborski et Dave Irwin.

La descente remportée l'an passé par le Norvégien Aksel Lund Svindal, programmée samedi, sera précédée vendredi par un combiné dont le Français Alexis Pinturault sera l'un des favoris.

Le skieur de Courchevel qui avait remporté l'épreuve en 2013 avant de s'y imposer dans le slalom l'année suivante, a dominé le dernier combiné de Santa Caterina fin décembre, devant l'inévitable Autrichien Marcel Hirscher, qui continue de caracoler en tête du classement général de la Coupe du monde.

A moins d'un mois des Championnats du monde de St-Moritz (Suisse), du 6 au 19 février, Pinturault est en grande forme, après son succès samedi dernier pour 4/100 dans le slalom géant d'Adelboden, devant...Hirscher.

L'Autrichien, battu le lendemain dans le slalom par son grand rival Norvégien Henrik Kristoffersen et dans des conditions météo très capricieuses, tentera de faire mieux que l'an passé où il n'avait pas terminé la seconde manche d'un slalom remporté par...Kristoffersen, devant les Italiens Giulian Razzoli et Stefano Gross.

- De Killy à +Pintu+ -

Devenu depuis le week-end dernier à Adelboden le Français le plus titré en Coupe du monde (devant Killy), "Pintu" avait lui terminé au 6e rang.

Devant des dizaines de milliers de spectateurs (record à 38.000 en 2012), les skieurs s'élanceront sur les traces du Luxembourgeois Marc Girardelli qui a réussi l'exploit de s'imposer sur le Lauberhorn dans les trois disciplines (descente, slalom et combiné) ou du Suédois Ingemar Stenmark, le seul à avoir remporté trois années de suite le slalom sur cette piste (de 1975 à 1977).

Les Français ne sont pas en reste. Après Killy en 1967, Henri Duvillard est le dernier tricolore à s'être imposé dans le descente en 1970. Plus récemment, Jean-Baptiste Grange a remporté la même année (2008) le combiné et le slalom.

Encore incertain la veille en raison des chutes de neige, le programme des courses a été confirmé jeudi.

Programme:

Vendredi: combiné (descente à 10h30, manche de slalom 14h00)

Samedi: descente (départ 12h30)

Dimanche: slalom (1re manche à 10h30, seconde à 13h30)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire