France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Otan : Trump assure avoir de "très bonnes relations” avec Merkel

Mercredi 11 juillet 2018
Otan : Trump assure avoir de "très bonnes relations” avec Merkel
Le président américain Donald Trump avait déclaré avant l'ouverture officielle du sommet de l'OTAN à Bruxelles, le 11 juillet 2018 que "L'Allemagne est complètement contrôlée par la Russie (...) elle est prisonnière de la Russie" - GEOFFROY VAN DER HASSELT (AFP)

Le président américain Donald Trump a assuré mercredi avoir de "très bonnes relations" avec la chancelière allemande Angela Merkel au cours d'une rencontre bilatérale en marge du sommet de l'Otan à Bruxelles.

“Nous discutons des dépenses militaires et de commerce. Nous avons de très bonnes relations", a soutenu M. Trump devant la presse après avoir accusé quelques heures plus tôt l'Allemagne d'"enrichir la Russie" avec ses achats de gaz et de ne pas contribuer assez aux dépenses pour la défense.

Le président américain a assuré avoir abordé avec la chancelière les problèmes que lui pose Nord Stream 2, le projet de gazoduc dans la Baltique entre la Russie et l'Allemagne, mais il n'a pas donné de détails.

Angela Merkel s'est pour sa part déclarée satisfaite de cet échange de vues avec Donald Trump.

"Nous avons eu l'occasion d'échanger sur des questions telles que la migration et l'avenir de nos relations commerciales", a-t-elle dit.

"Nous sommes des partenaires, nous sommes de bons partenaires et nous souhaitons continuer à coopérer à l'avenir", a assuré la chancelière.

Donald Trump avait eu des propos très différents et peu amènes pour l'Allemagne mercredi matin au cours d'un petit déjeuner de travail avec le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, avant l'ouverture officielle du sommet.

"L'Allemagne est complètement contrôlée par la Russie (...) elle est prisonnière de la Russie", avait-il tonné. "Elle paie des milliards de dollars à la Russie pour ses approvisionnements en énergie et nous devons payer pour la protéger contre la Russie. Comment expliquer cela ? Ce n'est pas juste", avait-il encore accusé.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire