En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Mondial-2018: Dani Alves privé de Coupe du monde par la Coupe de France

Vendredi 11 mai 2018
Mondial-2018: Dani Alves privé de Coupe du monde par la Coupe de France
Le défenseur Brésilien du PSG Daniel Alves blessé lors du match face aux Herbiers le 8 mai 2018 - FRANCK FIFE (AFP/Archives)

Coup dur pour la Seleçao: touché au genou droit en finale de la Coupe de France avec le PSG mardi, le latéral droit brésilien Dani Alves sera privé de Mondial en Russie. De quoi faire enrager les supporters du Brésil, qui prient toujours pour que Neymar revienne à son meilleur niveau.

"C'est une lésion qui nécessite un traitement chirurgical quand le genou le permettra dans un certain temps. Le genou est actuellement gonflé et limité. Il faut qu'il refroidisse, qu'il récupère et que la douleur diminue", a précisé vendredi soir à Paris à quelques médias, dont l'AFP, Rodrigo Lasmar, le médecin de l'équipe du Brésil.

"L'opération sera probablement faite à Paris. Elle sera prise en charge par le PSG, qui définira la date. Il faut environ six mois pour une récupération totale et pouvoir rejouer", a ajouté le Dr Lasmar.

"Dans les premiers moments, il a été fort. Il a demandé au docteur ce qu'il avait exactement, et ce qu'il devait faire pour récupérer. Je ne vais pas le nier : il a eu quelques larmes, et a repris des forces. Il nous a dit : je ne veux pas que les gens soient tristes ou mélancoliques. Amenez mon énergie au Brésil", a confié Edu, le manager de l'équipe du Brésil.

Anticipant sans doute cette mauvaise nouvelle, Unai Emery, le coach du Paris SG, avait eu des mots devant la presse vendredi après-midi, sybillins sur le moment, mais qui prennent des contours d'hommage après l'officialisation de son forfait par la Fédération brésilienne.

"Les médecins étudient ce qui est le mieux pour Dani Alves. Je suis très désolé pour lui. Dani Alves, c'est le coeur et une carrière", avait glissé au détour d'une phrase Emery.

L'entraîneur du PSG avait même utilisé un ton plus dur en revenant sur la faute à l'origine de la mésaventure du cadre de la Seleçao: "Sa blessure, c'est une action que tous les joueurs ne font pas comme ça: il est allé chercher l'adversaire avec de l'agressivité, alors qu'on est à la 80e minute et qu'on mène 2-0".

L'international brésilien, 35 ans, s'est blessé lors de la finale de la Coupe de France remportée contre Les Herbiers mardi soir (2-0) sur un geste de Kevin Rocheteau.

Le club avait alors évoqué une "désinsertion haute de son ligament croisé antérieur avec entorse postéro-externe". Un diagnostic initial confirmé par des examens complémentaires.

En 2014, une autre star sud-américaine avait été privée de Mondial à cause d'une blessure en Coupe de France, le Colombien Radamel Falcao, touché à un genou lors d'une rencontre face aux amateurs de Chasselay, avec Monaco.

- Carrière colossale -

Alves, qui a déjà revêtu plusieurs fois le brassard de capitaine, est un pilier de sa sélection, avec plus de 100 capes au compteur. Passé par les plus grands clubs européens, notamment le FC Barcelone et la Juventus Turin, il est aussi le recordman du nombre de trophées dans le football mondial, 38 au total, grâce à la Coupe de France gagnée mardi.

En 17 ans de carrière, le latéral brésilien a en effet remporté un titre avec l'Esporte Clube de Bahia dont il est originaire, 5 avec Séville, 23 avec le FC Barcelone, deux avec la Juventus Turin, quatre avec le PSG et trois avec la sélection brésilienne, selon un décompte de la presse française.

Son absence au Mondial est donc un énorme coup dur pour le Brésil, qui s'était déjà fait très peur fin février, avec le PSG, quand Neymar avait quitté les siens sur une civière lors d'un match contre Marseille, blessé au pied droit.

- Pas de doublure incontestable -

"Ney" était finalement rentré au Brésil début mars pour se faire opérer d'une fracture d'un os du pied. Deux mois plus tard, il est revenu à Paris pour assister à la finale de son équipe contre les Herbiers (D3), qui aura valu à Dani Alves son infortune.

Pour Neymar, la convalescence se déroule bien à entendre son staff médical, dont Rodrigo Lasmar. L'attaquant vedette prend toutes les précautions pour être remis pour la Coupe du monde, qui verra le Brésil affronter la Suisse, le Costa Rica et la Serbie dans la poule E.

La sélection brésilienne ne dispose pas d'alternative incontestable au poste d'Alves, un des meilleurs arrières droit au monde. Homme de confiance de Tite, Fagner, qui joue aux Corinthians, ancien club du sélectionneur, est également blessé et Rodrigo Lasmar ira à son chevet dimanche.

Danilo (Manchester City) est pour sa part critiqué pour son manque de rigueur dans les replis défensifs.

Dani Alves est en outre réputé pour son incroyable combativité sur le terrain, voire sa hargne, comme lors d'un match contre Lyon où son coup de colère contre l'arbitre lui avait valu un carton rouge et trois matches de suspension. Son remplaçant devra avoir du caractère.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire