En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Macron va offrir au président chinois un cheval de la Garde républicaine

Lundi 08 janvier 2018
Macron va offrir au président chinois un cheval de la Garde républicaine
Un cavalier de la Garde républicaine prépare son cheval avant le défilé du 14 juillet 2014 sur les Champs-Elysées - KENZO TRIBOUILLARD (AFP/Archives)

Emmanuel Macron, qui entame lundi sa première visite d'Etat en Chine, va offrir au président chinois Xi Jinping un cheval de la Garde républicaine, une "diplomatie du cheval" inédite et un geste d'amitié envers son hôte, a indiqué l'Elysée à l'AFP.

"Lors de sa visite à Paris en 2014, le président Xi avait été escorté des Invalides à l'Elysée par 104 cavaliers de la Garde républicaine et avait été fasciné par ce savoir-faire d'excellence", a expliqué la présidence.

"Désireux de tisser des liens d'amitié avec les chefs d'Etat étrangers, plus qu'un cadeau, Emmanuel Macron a voulu faire un geste diplomatique", souligne l'Elysée. Ce geste répond à la "diplomatie du panda" chinoise, par laquelle en 2012 Pékin a prêté à la France un couple de pandas, dont le bébé a été baptisé en novembre par l'épouse du président, Brigitte Macron.

A noter que la transcription en mandarin du nom du président français est "Makelong", qui signifie "le cheval vainc le dragon".

Baptisé "Vésuve de Brekka", ce hongre bai brun de 8 ans provenant d'un petit élevage de la Manche a rejoint la Garde républicaine en 2012. Emmanuel Macron offrira aussi son harnachement et un sabre gravé de cette phrase: "M. Emmanuel Macron – Président de la République Française – Pékin – Janvier 2018".

Les chevaux de la Garde républicaine représentent l’excellence des missions d’honneur de la présidence lors de l’accueil de chefs d’Etat, explique l'Elysée.

La France conclut aussi "un accord de partenariat entre la Garde républicaine et les autorités chinoises, qui valorise l’excellence de la filière équine française dotée de nombreux atouts pour accompagner le développement de ce secteur en Chine".

Vésuve de Brekka, né le 10 juin 2009 à Colomby chez M. Le Boulanger, est un cheval typique de la Garde républicaine. Il a réalisé sa dernière escorte présidentielle le 11 novembre 2017 sur les Champs-Elysées.

Les chevaux de la Garde républicaine restent une quinzaine d’années en service actif. Ils sont achetés à l’âge de trois ans chez des éleveurs privés.

Ils doivent répondre à des critères de taille (minimum 165 cm au garrot à trois ans) et présenter une robe franche (alezan, bai ou gris).

Le cheval a voyagé jusqu’en Chine dans un avion spécial, accompagné du chef vétérinaire et du cavalier soigneur de la Garde républicaine. Ils sont arrivés le 4 janvier et prendront soin du cheval dans une ferme de quarantaine. Ce dernier rejoindra l'écurie présidentielle de M. Xi.

En attendant, M. Macron remettra lundi soir à M. Xi, lors de leur première rencontre à Pékin, une photo du cheval qu'il lui aura dédicacée.

Le général Damien Striebig, commandant de la Garde républicaine, accompagne la délégation officielle. La selle d’armes offerte avec Vésuve date de 1874 et équipait les régiments de cavalerie de l’armée française. Seule la Garde républicaine utilise des selles de ce type de nos jours.

L’accord de partenariat entre la Garde républicaine et la Chine prévoit une mission d’expertise en Chine et des actions de formation en France.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire