En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

JO-2018: pas de médaille pour le biathlète Martin Fourcade sur le sprint

Dimanche 11 février 2018
JO-2018: pas de médaille  pour le biathlète Martin Fourcade sur le sprint
Martin Fourcade au tir couché lors du 10 km sprint des JO de Pyeongchang, le 11 février 2018 - François-Xavier MARIT (AFP)

Le biathlète Martin Fourcade, favori de la discipline, a terminé 8e du 10 kilomètres sprint des Jeux de Pyeongchang dimanche, qui a vu la victoire surprise de l'Allemand Arnd Peiffer.

Ce n'est pas le départ espéré pour le porte-drapeau français, qui ambitionne d'égaler le record de titres olympiques de Jean-Claude Killy (3).

Il lui reste cependant cinq épreuves (poursuite, individuel, mass start, relais mixte, relais) pour atteindre son objectif. Dès lundi, il sera au départ de la poursuite.

L'or est revenu à Peiffer, qui a devancé le Tchèque Michal Krcmar et l'Italien Dominik Windisch. Auteur d'un 10/10 au tir, le skieur allemand de 30 ans succède à la légende norvégienne Ole Einar Bjoerndalen pour remporter son premier or olympique.

Fourcade, âgé de 29 ans, a commis trois erreurs au tir couché, et malgré un sans-faute au tir debout et un excellent temps au ski, il n'a pas pu rattraper son retard pour espérer une médaille.

"C'est une très grosse déception parce que j'étais prêt aujourd'hui", a réagi à chaud le skieur pyrénéen au micro de France TV. "Je ne sais pas ce qui s'est passé, sans doute j'ai eu une mauvaise gestion du vent."

"J'avais des énormes attentes, c'était la course que j'avais cochée. Je n'ai pas réussi à concrétiser, c'est une grosse déception. J'avais envie de lancer cette quinzaine pour l'équipe de France", a poursuivi le porte-drapeau tricolore.

Le parcours sud-coréen, disputé par un froid glacial et avec beaucoup de vent, s'est révélé tout aussi compliqué pour l'autre ténor du biathlon mondial, le Norvégien Johannes Boe, qui a terminé au-delà du top 30, plombé par quatre fautes au tir.

Le compteur médailles de la France reste bloqué à zéro au deuxième jour de la compétition.

Perrine Laffont, sur les bosses du ski acrobatique, reste la dernière chance tricolore de médaille pour dimanche.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire