En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Italie: le M5S (antisystème) réclame quelques jours pour former un gouvernement

Lundi 14 mai 2018
Italie: le M5S (antisystème) réclame quelques jours pour former un gouvernement
Le chef de file du Mouvement 5 Etoiles Luigi Di Maio à Rome le 14 mai 2018 - ANDREAS SOLARO (AFP)

Le Mouvement 5 Etoiles (MS5, antisystème) a demandé au président italien Sergio Mattarella quelques jours de plus pour former un gouvernement d'union avec la Ligue (extrême droite), a annoncé lundi son chef de file Luigi Di Maio.

"Comme nous sommes en train d'écrire ce qui sera le programme du gouvernement pour les cinq prochaines années, il est important pour nous de l'achever au mieux, c'est pourquoi nous avons demandé quelques jours de plus", a déclaré M. Di Maio.

"Ces prochains jours seront fondamentaux", a-t-il insisté devant la presse à la sortie d'un entretien de 45 minutes avec M. Mattarella au palais présidentiel du Quirinal. Le patron de la Ligue, Matteo Salvini, devait être reçu à 18H00 (16H00 GMT).

La synthèse n'est pas simple entre la Ligue, formation nationaliste et eurosceptique proche du Front national français, qui a fait le plein des voix dans le Nord sur la promesse de baisses massives d'impôts, et le M5S, plus ambivalent sur l'Union européenne et plébiscité par le Sud pour avoir promis un revenu de citoyenneté.

Après un week-end d'intenses pourparlers à Milan (nord) entre les chefs de file et leurs lieutenants, les deux camps avaient évoqué un accord dimanche soir. Mais de nombreux doutes subsistent, en particulier sur la question délicate du choix du futur chef de gouvernement.

M. Di Maio s'est dit "satisfait" du climat des discutions et "de ce que nous avons obtenu sur le revenu de citoyenneté, la loi Fornero (réforme des retraites), les coupes dans le gaspillage (...), sur la lutte contre la corruption, la prison pour les coupables d'évasion fiscale".

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu
1/3