En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Impasse politique en Allemagne: le chef des sociaux-démocrates prêt à discuter avec Merkel

Vendredi 01 décembre 2017
Impasse politique en Allemagne: le chef des sociaux-démocrates prêt à discuter avec Merkel
La chancelière allemande Angela Merkel et le chef des sociaux-démocrates Martin Schulz - Tobias SCHWARZ (AFP/Archives)

Le chef des sociaux-démocrates allemands Martin Schulz a déclaré vendredi être prêt à discuter avec les conservateurs d'Angela Merkel pour sortir le pays de l'impasse politique actuelle, sans s'engager sur la nature d'une éventuelle alliance.

"Nous avons de nombreuses options pour former un gouvernement, nous devrions parler de chacune de ces options, et c'est ce que je vais proposer à la direction du parti lundi", a déclaré M. Schulz au lendemain d'une rencontre au sommet avec la chancelière, sous l'égide du chef de l'Etat Frank-Walter Steinmeier.

Outre l'option d'une coalition, le SPD envisage un soutien sur certains dossiers à un gouvernement minoritaire des conservateurs de la chancelière, auquel ils ne participeraient pas.

Il a qualifié de "complètement fausses" les informations - véhiculées peu avant son intervention par le quotidien populaire Bild -, selon lesquelles son parti était convenu d'entamer des discussions exploratoires pour de nouveau former un gouvernement commun avec Angela Merkel.

Les deux partis gouvernement ensemble le pays depuis 2013 déjà.

Ces rumeurs "semblent provenir de sources proches des conservateurs", a-t-il ajouté, "et je viens justement de téléphoner à ce sujet à Mme Merkel pour lui dire que cela est inacceptable", a-t-il lancé, visiblement irrité.

"Celui qui fait circuler de fausses informations détruit la confiance", a-t-il insisté.

L'Allemagne est actuellement dirigée par un gouvernement chargé d'expédier les affaires courantes, avec la chancelière conservatrice à sa tête.

Après l'échec des pourparlers avec les libéraux et les écologistes, seule une poursuite de l'alliance existante depuis 2013 entre conservateurs et sociaux-démocrates du SPD peut permettre d'obtenir la majorité absolue.

La chancelière, sortie victorieuse mais très affaiblie des législatives du 24 septembre, veut éviter à tout prix de nouvelles élections ainsi que l'option d'un gouvernement minoritaire.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu