En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Extradition de Puigdemont: la justice belge statuera le 14 décembre

Lundi 04 décembre 2017
Extradition de Puigdemont: la justice belge statuera le 14 décembre
Le chef de l'exécutif catalan déchu Carles Puigdemont lors d'une conférence de presse, le 25 novembre 2017 à Bruges - Emmanuel DUNAND (AFP/Archives)

La justice belge rendra sa décision le 14 décembre sur l'extradition du président déchu de Catalogne, Carles Puigdemont, et de quatre autres dirigeants indépendantistes catalans, a-t-on appris lundi auprès de leurs avocats.

L'annonce a été faite par le juge chargé d'examiner le mandat d'arrêt européen (MAE) émis à l'encontre des cinq anciens membres de l'exécutif régional catalan en exil, lors d'une audience devant la chambre du Conseil à Bruxelles.

"Le procureur a répété ses réquisitions et demande l'exécution du mandat d'arrêt", a rapporté l'avocat Christophe Marchand à la sortie de l'audience.

"Nous considérons que les faits reprochés au gouvernement catalan ne sont pas punissables en Belgique et que s'ils étaient extradés vers la Catalogne et vers l'Espagne, il y aurait là un risque de violation des droits fondamentaux", a-t-il ajouté.

Carles Puigdemont et ses quatre collègues se sont exilés en Belgique depuis le 30 octobre pour échapper aux poursuites, et sont sous la menace d'un MAE émis par la justice espagnole.

Tous sont poursuivis pour avoir participé au processus de sécession de la Catalogne qui a débouché le 27 octobre sur une proclamation unilatérale de la "République catalane".

Les avocats des Catalans ont d'ores et déjà annoncé que, quelle que soit la décision le 14 décembre, ils épuiseraient toutes les voies de recours pour rester en Belgique, au moins au-delà du 21 décembre, date des élections régionales en Catalogne.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu