En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Emmanuel Macron appelle à la "désescalade" entre Israël et l'Iran

Jeudi 10 mai 2018
Emmanuel Macron appelle à la "désescalade" entre Israël et l'Iran
La chancelière allemande Angela Merkel (G), le président français Emmanuel Macron et son épouse Brigitte Macron à leur arrivée à la cathédrale d'Aix-la-Chapelle le 10 mai 2018 - ludovic MARIN (AFP)

Le chef de l’Etat français Emmanuel Macron appelle à la "désescalade" entre Israël et l’Iran suite au brusque accès de tension entre les deux pays autour du théâtre syrien, a indiqué jeudi la présidence française.

"Il appelle à la désescalade", a indiqué la présidence et "il s'entretiendra à ce sujet avec la chancelière" allemande Angela Merkel, qu’il rencontre dans la journée à Aix-la-Chapelle en Allemagne à l’occasion de la remise d’un prix européen.

Après des semaines de crispations, les premières lignes militaires sur la partie du Golan occupée par Israël ont essuyé un barrage d'une vingtaine de roquettes, déclenché selon l'armée israélienne par les forces iraniennes de l'autre côté de la ligne de démarcation en Syrie.

Les tensions récentes ont été avivées par les incertitudes autour de l'accord nucléaire conclu en 2015 par les grandes puissances avec l'Iran et dénoncé mardi par le président américain Donald Trump.

Dans une interview publiée le week-end dernier dans l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, le président français avait mis en garde contre le risque de guerre en pareil cas.

Si les Etats-Unis se retirent de l’accord "cela signifie que nous ouvririons la boîte de Pandore, il pourrait y avoir une guerre", avait dit M. Macron.

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a indiqué jeudi que l'armée israélienne avait frappé quasiment la totalité des infrastructures iraniennes en Syrie en représailles à des tirs nocturnes de roquettes sur ses positions dans le Golan.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu
1/3