France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Dakar: Loeb maintient le suspense

Dimanche 13 janvier 2019
Dakar: Loeb maintient le suspense
La Peugeot 3008 DKR de Sébastien Loeb fend les dunes péruviennes en direction de San Juan de Marcona, terme de la 6e étape du Dakar, le 13 janvier 2019 - Franck FIFE (AFP)

Le suspense est relancé! Le leader du classement général Nasser al-Attiyah (Toyota) a vu Sébastien Loeb (Peugeot) fondre sur lui et revenir à la 2e place, à 37 min 43 sec, après sa victoire, dimanche, lors de la 6e étape du Dakar.

Entre Arequipa et San Juan de Marcona, sur 810 km dont 290 de spéciale, le nonuple champion du monde des rallyes a marqué les esprits. D'abord en attaquant la deuxième semaine comme il avait terminé la première, avec une victoire. Son troisième succès de l'édition 2019.

Ensuite, en s'imposant là même où il avait abandonné tout espoir l'année dernière, tanké dans les dunes péruviennes.

"Je suis bien content d'être à l'arrivée", souriait-il. "Je les redoutais, celles-là. Mais on les a bien passées."

Cette victoire de Loeb met un grand coup de pied dans le classement: l'Alsacien double ainsi Stéphane Peterhansel (Mini), qui a connu une journée compliquée.

"C'est stupide encore une fois. J'ai vu Nani Roma planté à 5 km de l'arrivée. Il ne m'a pas fait signe de lui donner un coup de main mais, comme avant-hier, il m'avait sorti du fesh fesh (sable meuble et volatile, NDLR), je me suis senti obligé de l'aider. J'ai tourné autour de lui, on s'est mis dans une cuvette et on a perdu 20 minutes."

"Monsieur Dakar", pourtant dauphin d'al-Attiyah au départ de la spéciale, a tout de même réussi à sauver les meubles en terminant 6e de l'étape. Il prend la 3e place au général, à plus de 40 minutes du Qatari.

Le tenant du titre, l'Espagnol Carlos Sainz (Mini), a refait surface et signé le 3e temps de la spéciale.

Au classement général, derrière le trio al-Attiyah, Loeb et Peterhansel, les Mini de l'Espagnol Nani Roma (4e à 45 min 24) et du Français Cyril Despres (5e à 1 h 23 min 35e) restent en embuscade.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une