France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Voile: les 123 concurrents ont pris le départ de la Route du Rhum

Dimanche 04 novembre 2018
Voile: les 123 concurrents ont pris le départ  de la Route du Rhum
Le trimaran de la classe Ultim d'Armel Le Cleac'h, Banque Populaire IX, quittant la cité malouine, le 4 novembre 2018 pour la course la Route du Rhum - Damien MEYER (AFP)

Les 123 concurrents de la Route du Rhum se sont élancés dimanche à 14h00 pour l'édition 2018 de la célèbre Transatlantique en solitaire qui fête cette année ses 40 ans, depuis Saint-Malo et sous un grand soleil, même si une très grosse perturbation est prévue dès mardi.

La flotte disparate, des six maxi-trimarans Ultim dont on attend qu'ils pulvérisent le record de la traversée en atteignant Pointe-à Pitre (Guadeloupe) en 6 jours ou moins jusqu'aux plus modestes monocoques, a été acclamée par des milliers de spectateurs massés au Cap Fréhel.

Toutes voiles dehors, multicoques et monocoques se sont retrouvés peu avant le coup de canon sur une même ligne longue de 5 km pour prendre le départ.

Détenteur du record en 7 jours et 15 heures (Banque Populaire VII) depuis la précédente édition, en 2014, Loïck Peyron a pris cette fois la mer sur une petite embarcation jaune, identique à l'Olympus du Canadien Mike Birch, entré dans la légende avec la première victoire en 1978 en 23 jours 6 heures.

Favoris cette année pour la victoire et le record, les skippers des Ultim, maxi-trimarans de 32 m de long pour 23 de large dont trois sont capables de voler au dessus de l'eau grâce à leurs foils. A leur barre, François Gabart (Macif), Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) et Armel Le Cléac'h (Banque Populaire IX).

Thomas Coville (Sodebo Ultim) et Francis Joyon (Idec Sport) naviguent eux sur des Ultim, mais de première génération, donc incapables de s'élever au dessus de l'eau.

Les prévisions météorologiques annoncent de bonnes conditions jusqu'à mardi, jour marqué par une tempête qui devrait être particulièrement problématique pour les petits bateaux, les Class 40, qui forment près de la moitié de la flotte (53 bateaux).

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire