En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Tour Eiffel: 300 millions d'euros pour améliorer confort et sécurité

Vendredi 13 janvier 2017
Tour Eiffel: 300 millions d'euros pour améliorer confort et sécurité
La tour Eiffel, monument payant le plus visité au monde, reçoit six millions de visiteurs par an - LIONEL BONAVENTURE (AFP/Archives)

Une sécurité renforcée, la modernisation de l'accueil et un meilleur confort de visite sont les grands objectifs de travaux pour lesquels seront dégagés quelque 300 millions d'euros sur 15 ans pour "valoriser" la tour Eiffel, a annoncé vendredi la mairie de Paris.

Ce plan devra être voté fin janvier en Conseil de Paris à l'occasion du lancement de la procédure qui renouvèlera pour 15 ans la délégation de service public, qui s'achève le 31 octobre, de la SETE (Société d'Exploitation de la tour Eiffel), société publique locale détenue à 100% par la collectivité parisienne.

La maire de Paris Anne Hidalgo propose que "le délégataire conduise 300 millions d'investissements pour valoriser ce monument emblématique qui a un rôle central dans l’attractivité touristique de Paris", a indiqué un communiqué.

La tour Eiffel, inaugurée et mise en service à l’occasion de l’Exposition universelle de 1889, est aujourd’hui l’emblème de Paris et le monument payant le plus visité au monde. Elle reçoit six millions de visiteurs par an.

À l’heure où Paris est candidate aux jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 et à l’Exposition universelle de 2025, Anne Hidalgo a "la volonté de valoriser davantage la tour Eiffel, d’en faire une vitrine irréprochable de la qualité de l’accueil parisien, et par là même de renforcer la qualité de l’offre culturelle et touristique de la capitale".

Les investissements s'élèveront à 20 millions d'euros par an contre 13,7 aujourd'hui.

Selon l'adjoint au Tourisme Jean-François Martins, la moitié de l'enveloppe sera consacrée à la rénovation et l'entretien de ce monument patrimonial, avec peinture, décapage ou maintenance d'ascenseurs "qui utilisent encore en partie la technologie d'Eiffel", dit-il à l'AFP.

Le deuxième volet du plan est d'améliorer la visite avec une meilleure gestion des flux et en modernisant l'accueil, ajoute-t-il. Fluidifier le parcours du deuxième étage en le réaménageant, comme cela a déjà été fait pour le premier, est un exemple.

Il pourra y avoir "un ou des lieux pour mettre le public à l'abri. Aujourd'hui, on fait la queue sous la pluie ou sous la neige, ce n'est pas le meilleur moyen d'accueillir nos visiteurs étrangers", dit-il.

Avec l'objectif de réduire les files d'attente et d'augmenter le nombre des visiteurs de façon "raisonnable", l'espace étant contraint, une modernisation de la billetterie sera envisagée.

La sécurité va également demander des investissements structurels, avec des dispositifs comme le barrièrage, durables car "malheureusement, la menace terroriste est durable", ajoute-t-il.

Le scintillement, observé chaque soir par les Parisiens et les visiteurs, sera également rénové.

Les travaux les plus importants seront réalisés d’ici les jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire