En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Règlement de compte contre deux membres du grand banditisme à Bastia

Mardi 05 décembre 2017
Règlement de compte contre deux membres du grand banditisme à Bastia
Des policiers scientifiques sur les lieux d'une fusillade meurtrière, non loin du corps d'Antoine Quilichini, alias Tony le boucher, figure du grand banditisme, le 5 décembre 2017 devant l'aéroport de Bastia, en Corse - PASCAL POCHARD-CASABIANCA (AFP)

Deux hommes fichés au grand banditisme ont été la cible d'une fusillade en Corse, mardi devant l'aéroport de Bastia, l'un, Antoine Quilichini, a été tué sur le coup, et l'autre, Jean-Luc Codaccioni, a été blessé grièvement.

"L'hypothèse du règlement de compte est privilégiée", a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête, précisant que les auteurs des tirs, deux hommes, s'étaient enfuis à bord d'une Volkswagen noire. Un dispositif de recherche d'un véhicule en fuite a été déployé.

Selon une autre source proche de l'enquête, les deux hommes ont été la cible de tirs d'une arme automatique et d'une arme de poing ce qui pourrait accréditer la thèse de deux tireurs.

Né le 16 août 1968 à Bastia, Antoine Quilichini, dit "Tony le Boucher", condamné en février 2016 à quatre ans de prison dont 18 mois avec sursis pour association de malfaiteurs en vue de la préparation du meurtre en bande organisée de Jean-Claude Colonna, a été tué sur le coup d'une balle dans la tête, selon cette source proche de l'enquête.

Jean-Luc Codaccioni, né le 3 avril 1963 à Ajaccio, responsable de la sécurité du PMU au Gabon, également condamné dans la même affaire à quatre ans de prison, a été grièvement blessé de plusieurs balles et se trouve dans un état jugé "désespéré", selon la même source. Détenu à la prison de Borgo, il revenait d'une permission de sortie qui devait s'effectuer hors de Corse, raison pour laquelle il se trouvait à l'aéroport. Il a été évacué par hélicoptère vers le centre hospitalier de Bastia.

Un troisième homme, âgé de 35 ans, légèrement blessé par balle à la fesse, "n'était a priori pas visé par les tirs mais cherchait plutôt à fuir la scène en question", a précisé à l'AFP la procureure de la République de Bastia, Caroline Tharot.

- Criminalité organisée -

La magistrate a indiqué à l'AFP se dessaisir de l'enquête au profit de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Marseille, compétente en matière de grande criminalité organisée.

Une enquête avait été initialement confiée à la police judiciaire de Bastia pour "assassinat en bande organisée et tentative d'assassinat en bande organisée", avait précisé la procureure.

Dans l'après-midi, les enquêteurs de la police scientifique procédaient aux relevés habituels sur la scène du crime, notamment sur un véhicule 4X4 noir, garé sur le dépose-minute de l'aéroport et troué par plusieurs impacts de balles, non loin du corps de la victime recouvert d'une housse blanche.

Antoine Quilichini est un proche de Jean-Luc Germani, beau-frère de Richard Casanova, un baron influent de la Brise de mer, la bande criminelle de Haute-Corse, assassiné le 23 avril 2008.

Il a été également condamné en 2013 à deux ans et demi de prison ferme pour son rôle dans la tentative de prise de contrôle du Cercle de jeu Wagram à Paris.

Pour pouvoir remplir les conditions de sa liberté conditionnelle en 2016, il avait obtenu un emploi d'agent technique à la mairie de Calvi, dont le maire (DVD) est Ange Santini, ancien président du conseil exécutif de Corse de 2004 à 2010.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu
1/3