En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Naissance d'un bébé tatou au zoo de Mulhouse

Mercredi 11 janvier 2017
Naissance d'un bébé tatou au zoo de Mulhouse
Un petit tatou à trois bandes (d) et sa mère au zoo de Mulhouse, le 11 janvier 2017 - Sebastien Bozon (AFP)

Un petit "tatou à trois bandes", étrange mammifère à carapace originaire d'Amérique du Sud, est né en novembre au zoo de Mulhouse, et fera sa première apparition publique ce week-end, a-t-on appris mercredi auprès de la direction du parc, qui se félicite d'une naissance "peu courante".

Le bébé "passe l'essentiel de son temps caché dans la boîte qui lui sert de nid", a expliqué à l'AFP le vétérinaire Benoît Quintard, par ailleurs directeur adjoint du zoo.

Le tatou est classé comme une espèce "quasi menacée" par l'UICN, Union internationale pour la conservation de la nature, "principalement à cause du braconnage et de la destruction de son habitat naturel au profit de l'agriculture", précise le zoo.

Endémique du Brésil ou d'autres pays limitrophes d'Amérique du Sud, le tatou porte une plaque osseuse entièrement recouverte d'écailles sur le dos, la tête et la queue, et peut se recroqueviller entièrement en boule pour se protéger des prédateurs et du froid.

C'est d'ailleurs cette dernière caractéristique qui a jusqu'ici empêché les soigneurs de déterminer le sexe du nouveau-né - et donc de lui donner un nom.

Le bébé a été mis au monde et élevé dans le calme, dans une zone non visible du public, et a désormais "bien grandi", selon M. Quintard.

Une telle naissance est "peu fréquente" dans les parcs zoologiques, notamment parce que peu d'établissements possèdent des tatous, mais aussi parce qu'il arrive que les nouveaux-nés, dès leur venue au monde, soient délaissés par leur mère à cause du stress ambiant.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire