France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Ligue 1: Marseille coulé par Montpellier, nouveau dauphin

Dimanche 04 novembre 2018
Ligue 1: Marseille coulé par Montpellier, nouveau dauphin
L'attaquant de Montpellier Gaëtan Laborde buteur lors de la victoire à domicile 3-0 face à Marseille le 4 novembre 2018 - PASCAL GUYOT (AFP)

Marseille s'est effondré pour de bon à Montpellier (3-0), sa troisième défaite consécutive, et s'enfonce dans la crise pendant que son bourreau grimpe à la deuxième place, dimanche pour la 12e journée de Ligue 1.

Débordé par Laborde, auteur d'un doublé (51, 62), et achevé par Paul Lasne (70), l'OM à l'américaine va connaître sa vraie première crise. Sa défense, avant-dernière de L1 avec 21 buts encaissés, a pris l'eau, et son attaque n'écope plus rien.

Et, dans quatre jours, l'équipe de Rudi Garcia risque une nouvelle désillusion, l'élimination de la Ligue Europa, dont elle est finaliste, si elle ne gagne pas à Rome, sur le terrain de la Lazio...

Montpellier, en revanche, est à la fête et prend la place de dauphin du PSG à Lille, à la différence de buts (+13 contre +11), grâce à cette quatrième victoire de rang à La Mosson sans encaisser le moindre but.

Meilleure défense à égalité avec le leader (7 buts encaissés), la formation de Michel Der Zakarian a toujours un hérisson derrière et, maintenant, deux taureaux devant, Gaëtan Laborde et Andy Delort, très actif même s'il n'a pas marqué dimanche.

Après une première période équilibrée, le MHSC et ses deux attaquants ont montré toute l'envie qui manque à l'OM, accéléré, et surclassé leur voisin méditerranéen, dans une Mosson pleine (19.683 spectateurs).

- Les champions du monde à la peine -

Le club des Nicollin s'est d'ailleurs offert ses deux grands adversaires "régionaux", Nîmes et Marseille, sur le même score.

L'OM va entendre parler encore de son incapacité à battre les "gros", puisque la victoire à Monaco (3-2) en début de saison est à relire à l'aune du classement du club de la Principauté, avant-dernier...

Passe encore de perdre le Clasico contre le Paris SG (2-0) mais cette déroute-là fait mal. Très mal. Et Dimitri Payet, qui avait porté son équipe les deux premiers mois, marque un net coup d'arrêt: il a gâché son seul bon ballon en appuyant trop sa reprise avec rebond, passée du coup au-dessus de la barre (33).

Les champions du monde marseillais sont encore plus à la peine. Florian Thauvin a été transparent, Adil Rami dépassé par la fougue des Héraultais et Steve Mandanda, resté immobile sur l'ouverture du score, n'a pas pu éviter la correction ensuite.

La plus nette différence entre les deux équipes semblait mentale. En confiance, Montpellier a soigné ses attaques placées et aurait pu trouver l'ouverture sur une volée à angle fermée de Florent Mollet (24), contrée par Mandanda.

A la mi-temps, Michel Der Zakarian a demandé à ses hommes de jouer plus haut et ce pressing plus agressif a payé.

- Doublé de Laborde -

Sur une nouvelle phase de jeu construite avec application, le ballon a abouti dans les pieds de Ruben Aguilar. Son centre a trouvé Gaëtan Laborde, dont le puissant coup de tête au pied du poteau a laissé Steve Mandanda planté sur sa ligne.

Débordant d'énergie, le taureau montpelliérain a doublé la mise une dizaine de minutes plus tard, chipant à l'énergie et à la malice le ballon dans les pieds de Jordan Amavi pour aller tromper le gardien champion du monde dans les mêmes mailles du filet, dans son coin droit.

Laborde, auteur désormais de 6 buts en L1, a frôlé deux fois le triplé (63, 72) mais, cette fois, Mandanda a répondu.

La Paillade a enfoncé le clou sur une nouvelle action où éclataient les certitudes qui habitent cette équipe: une passe lumineuse de Mollet, un enchaînement contrôle du droit reprise du gauche de Lasne pour rendre Mandanda encore plus furieux.

L'OM n'a timidement réagi qu'en toute fin de match, une frappe d'Amavi (87) puis une reprise à bout portant de Thauvin (90+1), contrées par Benjamin Lecomte, car Montpellier a brillé de la poupe à la proue, exactement le contraire de l'OM.

Résultats de la 12e journée de la Ligue 1 de football:

vendredi

Paris SG - Lille 2 - 1

samedi

Lyon - Bordeaux 1 - 1

Nice - Amiens 1 - 0

Strasbourg - Toulouse 1 - 1

Caen - Rennes 1 - 2

Dijon - Nîmes 0 - 4

Reims - Monaco 1 - 0

dimanche

Nantes - Guingamp 5 - 0

Saint-Etienne - Angers 4 - 3

Montpellier - Marseille 3 - 0

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu
1/3