En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

L'université de Rennes 2 évacuée par la police

Lundi 14 mai 2018
L'université de Rennes 2 évacuée par la police
Des lycéens manifestant à Rennes contre la réforme des universités le 19 avril 2018 - Damien MEYER (AFP/Archives)

L'université de Rennes 2, bloquée depuis début avril, a été évacuée lundi par les forces de l'ordre "dans le calme et sans incident", a annoncé son président Olivier David.

"Après plus de quatre semaines de blocage de l'établissement, j'ai dû faire appel aux forces de l'ordre pour procéder à l'évacuation des locaux occupés depuis le début du mois d'avril. L'intervention a eu lieu ce lundi 14 mai à 04H30. Elle s'est déroulée dans le calme et sans incident", déclare-t-il dans un communiqué.

Les occupants affirment pour leur part sur Twitter que "l'intervention a eu lieu à 05H00" et que "tout le monde va bien".

L'Unef de son côté condamne "fermement la lâcheté de l'intervention policière qui a eu lieu cette nuit". "Nous prenons acte que la direction de l'université n'a donc aucune parole, participant elle-même à l'évacuation", écrit le syndicat étudiant sur Twitter.

Olivier David avait évoqué le 17 avril la possibilité de recourir à la force publique au lendemain d'un vote qui avait reconduit le blocage, en présence de 4.000 à 5.000 étudiants.

La décision de faire évacuer Rennes 2, qui compte 25.000 étudiants, 700 enseignants et 900 professionnels administratifs, "s'est imposée suite à l'impossibilité de négocier avec l'Assemblée générale étudiante et les organisations représentatives des étudiants", justifie le président.

"La reprise rapide de l'activité doit nous permettre de redonner accès aux personnels à leur lieu de travail, aux étudiant.e.s à leur lieu d'études, et de préparer en priorité l'organisation des examens, prévus du 17 au 28 mai prochains", selon lui.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire