En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Grande parade: les nations celtes défilent à Lorient dans leurs plus beaux costumes

Dimanche 06 août 2017
Grande parade: les nations celtes défilent à Lorient dans leurs plus beaux costumes
La Grande Parade des nations celtes, le 6 août 2017 à Lorient - JEAN-SEBASTIEN EVRARD (AFP)

Quelque 3.500 musiciens et danseurs ont envahi dimanche sous un large soleil les rues de Lorient à l'occasion de la Grande Parade des nations celtes, l'un des temps forts du Festival interceltique de Lorient qui célèbre depuis vendredi sa 47e édition, avec l'Ecosse en invitée d'honneur.

Plusieurs dizaines de milliers de personnes, 60.000 selon les organisateurs, ont assisté dans la bonne humeur au défilé qui a débuté dans la matinée, non loin du port de pêche, pour se terminer en début d'après-midi au stade du Moustoir.

En costumes traditionnels, les artistes, parfois très jeunes et venant du monde entier, ont paradé sous les applaudissements du public contenu derrière des barrières de sécurité ou juché sur des escabeaux, murets ou autres plots afin de disposer d'une meilleure visibilité.

Cornemuses, bombardes, clarinettes ou percussions, les musiciens ont fait résonner leurs sons traditionnels dans Lorient, tandis que les danseurs, parés de leurs plus beaux habits d'époque, ont enchaîné gavottes, quadrilles ou entre-deux.

"C'était magnifique. Je suis ravie, ça a vraiment été un beau spectacle", s'est exclamée au terme de la parade Chantal Chabriais, 61 ans. "J'aime bien voir des valeurs anciennes mises à l'honneur. Et puis, il y avait beaucoup de jeunes, c'est bien que toutes ces traditions se perpétuent", a souligné cette Orléanaise venue pour deux jours dans la citée portuaire.

"Superbe, coloré, bien organisé", a résumé pour l'AFP Jean-Pierre Scotté, 60 ans, un tabouret pliant sous le bras. "Les gens sont souriants, agréables, applaudissent, les costumes sont très variés... C'était vraiment très, très bien", a développé ce Parisien avant de repartir vers le village du festival.

- Plus de 750.000 festivaliers attendus -

Non loin, un groupe de jeunes venus de Brest, déguisés en licornes, semblent également ravis. "C'était génial, voir des tous petits danser, c'est vraiment sympa. Et puis, le beau temps est de la partie", s'est félicité Nicolas Roudaut, 23 ans, disant s'être déguisé "pour le fun".

Le parade a débuté par le passage des drapeaux des pays celtes puis par celui du bagad -ces groupes de musique traditionnelle bretonne-- de Lann-Bihoué. Ont suivi 69 formations et cercles de danse venant de toute la France, bien que plus particulièrement de Bretagne, mais aussi des Asturies, des Cornouailles, de Galice, d'Ecosse, d'Irlande ou des Etats-Unis.

Le Festival interceltique de Lorient, qui a ouvert ses portes vendredi et qui les refermera le 13 août, propose des concerts, des conférences, des projections, des fest noz --ces fêtes typiques bretonnes mêlant musiques et danses-- tous les jours sur plusieurs scènes afin de mettre en avant la culture celte. L'Ecosse succède cette année à l'Australie en tant que pays invité d'honneur.

Parmi les têtes d'affiche, la chanteuse écossaise Amy Macdonald, interprète du tube "This is the life". Elle se produira le vendredi 11 août pour son seul passage en France avant le Trianon à Paris en octobre.

Comme l'année dernière, la sécurité a été renforcée sur le site, entre six et neuf patrouilles de trois policiers chacune parcourant notamment quotidiennement les rues du centre-ville, tandis que les sacs sont systématiquement fouillés aux différentes entrées.

Plus de 750.000 festivaliers sont attendus à ce rassemblement festif breton, le premier en France en terme de fréquentation.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire