En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Froid et tempêtes: deux femmes tuées en Europe

Vendredi 13 janvier 2017
Froid et tempêtes: deux femmes tuées en Europe
Une route enneigée le 13 janvier 2017 à Sohren en Allemagne - Thomas Frey (dpa/AFP)

Une vague de froid accompagnée de fortes tempêtes a tué deux femmes en Europe, en Albanie, et en France, où plus de 330.000 foyers ont été privés d'électricité dans la nuit de jeudi à vendredi.

En Albanie, une femme de 61 ans a été retrouvée morte jeudi devant son immeuble, à Saranda, dans le sud, selon la police.

Le bilan est désormais de huit morts dans ce pays depuis samedi.

Au total, les intempéries ont provoqué la mort de plus de 60 personnes depuis la fin de la semaine dernière.

La France a elle été touchée depuis jeudi soir par la "forte tempête hivernale extrêmement violente" baptisée Egon, qui a provoqué la mort d'une femme de 43 ans, tuée vendredi matin par la chute d'un arbre déraciné par le vent dans son jardin à Saint-Jeannet (Alpes-Maritimes).

"Le cyprès lui est tombé dessus alors qu'elle s'apprêtait à emmener ses enfants à l'école. Elle est décédée sur le coup", a indiqué la gendarmerie.

Au plus fort de la tempête, quelque 330.000 foyers ont été privés d'électricité, a indiqué le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité français Enedis.

Un train Thalys a également été bloqué pendant plusieurs heures dans la Somme (nord) et les vents violents ont nécessité l'évacuation de plus d'un millier de personnes.

- Au Royaume-Uni, l'armée en renfort -

Au Royaume-Uni, grandes marées et intempéries ont poussé l'agence environnementale à émettre douze alertes de risques graves d'inondations.

Une centaine de soldats ont été mobilisés dans la ville côtière de Skegness (est de l'Angleterre) afin d'aider la population et de procéder à l'éventuelle évacuation de 3.000 résidents.

"Notre priorité absolue, c'est de protéger les personnes, les maisons et les entreprises", a dit Therese Coffey, secrétaire d'Etat à l'Environnement, chargée notamment des affaires rurales.

"C'est pourquoi nous avons des soldats sur le terrain, qui contribuent à alerter et à évacuer les gens", a-t-elle ajouté.

En Allemagne, la tempête Egon a causé des dégâts dans plusieurs régions du pays, qui s’attendait vendredi à de fortes chutes de neige – jusqu’à 30 cm -- dans le centre et l’ouest, selon l'agence météorologique nationale.

En Belgique, plusieurs milliers de foyers ont été privés d’électricité dans la nuit, notamment dans la région de Namur. Quelques accidents de la route sont à déplorer aux alentours de Bruxelles en raison de la neige, qui provoque aussi des embouteillages.

Aux Pays-Bas, les administrations des zones côtières se sont préparées à faire face à de hauts niveaux d'eau causés par la tempête et la pluie de ces derniers jours.

Les écluses ont été fermées à de nombreux endroits du littoral. Il est également possible que le Maeslantkering, grand barrage en aval du port de Rotterdam, ferme.

A Amsterdam et dans les environs, les pompes ont été mises en marche pour abaisser le niveau de l'eau dans les polders, selon l'agence de presse néerlandaise ANP.

En Suisse, une violente tempête a balayé le pays dans la nuit de jeudi à vendredi, avant l'arrivée de la neige, annoncée pour le week-end, et les intempéries ont perturbé tôt vendredi le trafic ferroviaire sur plusieurs lignes dans le nord du pays, du côté de Bâle.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire