En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Dieudonné condamné en appel à deux mois de sursis pour "La bête immonde"

Mercredi 08 novembre 2017
Dieudonné condamné en appel à deux mois de sursis pour "La bête immonde"
L'humoriste français Dieudonné M’Bala M’Bala, lors d'une conférence de presse à Paris, le 20 mai 2017 - JACQUES DEMARTHON (AFP/Archives)

La cour d'appel a confirmé mercredi la condamnation du polémiste Dieudonné à deux mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende pour des propos antisémites dans son spectacle "La bête immonde".

Cette décision est tombée alors que, dans un autre dossier, la cour d'appel a ordonné l'expulsion de l'humoriste controversé du théâtre parisien de la Main d'Or, demandée par les propriétaires de cette salle où il se produit depuis plus de quinze ans.

Dans le spectacle "La bête immonde", présenté en 2014, le polémiste, fers aux pieds, déguisé en détenu de Guantanamo, avait discouru sur le rôle qu'il attribue aux juifs dans la traite des Noirs et ironisé sur le génocide commis par les nazis.

"C'est des gens qui ont une certaine compétence dans le dressage de nègres; le commerce des esclaves c'était une spécialité juive au départ", déclarait-il notamment.

"Ca tranche avec l'image qu'on nous a inculquée à l'école, à la maternelle, à la crèche, du juif éternelle victime en pyjama à qui on a chouré un Picasso", proclamait-il encore.

La cour d'appel a confirmé mercredi le jugement du tribunal correctionnel de Paris, qui l'avait déclaré coupable en mai 2016 des délits d'injure raciale et provocation à la haine.

Dieudonné M'bala M'bala devra également verser 2.500 euros à chaque partie civile, dont SOS Racisme et la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra).

A 51 ans, Dieudonné M'bala M'bala est un habitué des prétoires, avec près d'une quinzaine de condamnations inscrites à son casier judiciaire. Il a notamment été condamné à deux mois de prison avec sursis en mars 2015, pour apologie d'actes de terrorisme pour son message "Je me sens Charlie Coulibaly".

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu
1/3