En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Collectivités: les dépenses devront baisser de 13 milliards d'ici 2022

Lundi 17 juillet 2017
Collectivités: les dépenses devront baisser de 13 milliards d'ici 2022
Gérald Darmanin à Paris le 12 juillet 2017 - ALAIN JOCARD (AFP/Archives)

Les collectivités locales devront réduire leurs dépenses de 13 milliards d'euros d'ici 2022, a annoncé lundi le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, soit trois milliards de plus que prévu par le programme de campagne d'Emmanuel Macron.

Le ministre, cité par son entourage, a annoncé ce nouvel objectif devant les représentants d'élus locaux, réunis à huis clos pour une "instance de dialogue" avec le gouvernement, dans le cadre de la première Conférence des territoires organisée au Sénat.

"Le volume d'économies des dépenses publiques locales doit être de 13 milliards sur le mandat", a-t-il précisé.

Le Premier ministre Edouard Philippe avait déjà annoncé lundi matin, en ouvrant la conférence, que l'effort budgétaire des collectivités (régions, départements, communes, etc.) serait "globalement important".

Des sources gouvernementales avaient alors indiqué que la fourchette retenue était de "10 à 13" milliards, mais M. Darmanin a finalement annoncé le seul montant de 13 milliards.

Emmanuel Macron doit à son tour s'exprimer devant les élus vers 15H15, pour la première réunion de cette conférence semestrielle, qui se veut comme l'organe de concertation entre l'exécutif et les collectivités.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

Camel 18.07.2017
En marche vers la dégradation

En marche vers la dégradation des services publics locaux ou la mise en application des Grandes orientations des politiques économiques (GOPé) de l'Union européenne...
La France et la Guyane mises au pas bruxellois, c'est triste et inquiétant.

Répondre Signaler au modérateur
FLAMBI 17.07.2017

Dur dur pour la guyane

Répondre Signaler au modérateur