En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Violences au collège Concorde : les profs en grève

Jeudi 25 Janvier 2018 - 08h19
Violences au collège Concorde : les profs en grève

Depuis plusieurs semaines, deux clans rivaux du collège Maurice-Dumesnil, dans le quartier Concorde, à Matoury, se livrent à des bagarres violentes (lire notre édition du 17 janvier). Une soixantaine d'élèves sont concernés. La gendarmerie a placé une patrouille aux heures de sortie et les Grands Frères ont été appelés par un parent d'élève. Malgré cela les violences continuent. Hier, une nouvelle bagarre géante a éclaté. Des professeurs ont été frappés, ainsi qu'un agent d'entretien. Ils ont décidé de débrayer ce matin depuis 7h00. 

• LIRE ICI : Grosses bagarres entre collégiens à Matoury

Une réunion des personnels et des parents d'élève du collège est en cours (11h15). Le maire de Matoury, Serge Smock, a mis la salle du conseil municipal à leur disposition. Les Grands frères étaint présents. Le débrayage de ce matin sera poursuivi par une grève. 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

FLAMBI 26.01.2018
MERCI LA CAF

Attention DANGER enfants de la CAF

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 26.01.2018
Il y a plus important

Suivons l'avis du député Servile entendu hier au journal télé : on réglera ça après carnaval.

Répondre Signaler au modérateur
MartinEden 26.01.2018

Le phénomène de gangs dans les villes des USA, Mexique, à Paris, Cayenne, Matoury, ... Le côté identitaire en fonction d'un quartier prend le pas sur le reste.
Certains diront , "que fait la police ?" Mais avant tout, que font les parents ?

Répondre Signaler au modérateur
joko973 25.01.2018

Des adultes, enseignants et autres, se font frapper par des gamins et rien ne se passe. Pas de poursuites, pas de plainte déposée ? Je suis pour la réciprocité et la légitime défense, dans ce cas pas d'excuse de minorité.

Répondre Signaler au modérateur