France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CAYENNE

Violences à la sortie du Bar des Palmistes

Samir MATHIEU Samedi 11 août 2018
Violences à la sortie du Bar des Palmistes
C'est à la suite d'une soirée Vita Coco au Bar des Palmistes qu'une violente bagarre a éclaté devant l'établissement. Celle de trop pour les autorités qui demandent une fermeture administrative du bar pour quinze jours (capture d'écran)

De nouveaux débordements ont eu lieu à la sortie de l'établissement, dans le centre-ville. Une rixe a éclaté entre plusieurs individus, sur fond d'alcool. Les autorités vont demander une fermeture administrative du bar. La mairie y interdit les soirées musicales.

Des violences ont eu lieu jeudi soir en plein centre-ville de Cayenne. Une rixe a éclaté entre plusieurs individus. La situation a vite dégénéré et s'est transformée en bataille rangée devant le Bar des Palmistes. De nombreux coups ont été échangés. Les forces de l'ordre ont dû intervenir pour essayer d'apaiser la situation. Trois tirs de flashball ont été effectués par des agents de la police municipale. Les policiers nationaux ont, eux, été obligés d'user de gaz la crimogènes pour disperser les jeunes qui se battaient. C'est le troisième événement du genre à la sortie de cet établissement en peu de temps. Les autorités avaient demandé au patron de supprimer les soirées du jeudi qui attiraient une clientèle agressive. Une demande que n'a pas suivie le gérant, convoqué hier au commissariat de police de Cayenne.
Une procédure va donc être engagée envers le bar. Une fermeture administrative de 15 jours va être réclamée auprès de la préfecture. Le maire de Cayenne a, elle, pris les devants, en prononçant une interdiction d'autorisation d'organisation de soirée pour l'établissement, « eu égard à l'extrême gravité des faits » . Le bar Chez Julieta a, lui, été fermé hier soir, là aussi sur décision administrative, suite au meurtre de la place Mentel qui avait eu lieu au début du mois de juillet.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
6 commentaires

Vos commentaires

Timalcayenne 13.08.2018
Intouchables

Malgre la responsabilite evidente de l etablissement il n y aura pas de fermeture administrative car famille trop puissante ayant des relations bien placees aupres des decideurs locaux. Ne parlez pas de bagarres, un vigil a recu des coups de couteaux.

Répondre Signaler au modérateur
MOMO66 12.08.2018
Guérilla

Une guérilla urbaine ?

Répondre Signaler au modérateur
caracara 12.08.2018

On se croirait au temps des bagarres dans les saloons du Far West américain! Comme dans les films de cow-boys américains, mais sans John Wayne. La Guyane se dégrade de jour en jour.Mais bon, continuons ainsi; ce n'est pas grave: les élus guyanais veillent.

Répondre Signaler au modérateur
foxtrot-yankee 12.08.2018
Chez Julieta ???

Cher France-Guyane,
Evidement on ne peut que regretter les violences devant le BAR DES PALMISTES et les "menaces" de fermeture administrative.
Cependant :
Qu'est-ce que c'est que cette histoire de "décision administrative" de fermeture du bar CHEZ JULIETA ? Pouvez vous SVP nous en dire davantage ? Décision de justice ? Du Préfet ? Quelle implication avec l'assassinat de juillet ?

Répondre Signaler au modérateur
josy 11.08.2018
MDR

Et dire que Mme LETARD du CTG tourisme dit que nous depassons DUBAI en qualité, vaut mieux etre sourd et rire!!!

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 11.08.2018

Il n’y a que les Guyanais qui croient qu’ils sont les meilleurs en tout...lol. En cela, ils sont bien français.

Répondre Signaler au modérateur
L'info en continu
1/3