France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

UTG-éclairage : le procès en diffamation à nouveau renvoyé

P.R. Mardi 9 Janvier 2018 - 09h56
UTG-éclairage : le procès en diffamation à nouveau renvoyé
Garry Fernand, Davy Rimane, Cleaon King et David Phibel (de gauche à droite), salariés d'EDF et représentants du personnel ce matin devant le palais de justice de Cayenne - (D.B)

Nouveau renvoi dans le procès en diffamation intenté par le directeur d'EDF contre Davy Rimane et deux syndicalistes d'EDF-Éclairage. L'affaire a été renvoyée ce matin au 23 janvier en raison de l'absence de l'avocat du plaignant.

Le directeur EDF Guyane Augusto Soares Dos Reis avait engagé une procédure judiciaire, à titre personnel, pour diffamation et dénonciation calomnieuse contre Davy Rimane, Willy William et Cleaone King, membres de l'UTG-Eclairage. L'affaire a de nouveau été renvoyée ce matin au 23 janvier, en raison de l'absence de l'avocat du plaignant. C'est la deuxième fois qu'elle est renvoyée. Une première comparution au tribunal correctionnel devait avoir lieu le 12 septembre, puis le 17 octobre. 

Les trois personnes visées sont Willy William, Cleaone King et Davy Rimane. Ces derniers et le directeur d'EDF avaient en effet eu des échanges houleux pendant la grève des agents EDF qui a couru du 20 mars au 7 mai dernier. Davy Rimane a accusé Augusto Soares Dos Reis de l'avoir agressé dans le cadre des négociations. Le directeur EDF Guyane l'aurait « bousculé » . Davy Rimane a porté plainte pour coups et blessures volontaires sans interruption temporaire de travail (ITT). Plainte classée sans suite par le procureur de la République pour « absence d'infraction » . Une procédure judiciaire a ensuite été engagée par Augusto Soares Dos Reis à titre personnel et non en sa qualité de directeur EDF Guyane pour diffamation.

Davy Rimane, Willy William et Cleaone King sont défendus dans cette affaire par quatre avocats qui avaient pour l'occasion former un collectif : Lucie-Louze Donzenac, Maire-Joëlle Seka, José Lama et Maryse Sagne.

Philippe Toison, avocat d'Augusto Soares dos Reis, justifie cette assignation pour diffamation et accusation calomnieuse : « Cette accusation a non seulement attenté à son honneur mais aussi profondément blessé sa famille et ses proches. L'action en justice qu'il a engagée (à titre personnel et non via l'entreprise qu'il dirige) est celle d'un homme qui aspire sereinement à ce que la vérité soit rétablie. »
Pour l'UTG, cette plainte est contraire à l'Accord de Guyane. Celui-ci prévoit qu'il n'y ait pas de poursuites à l'encontre des participants au mouvement (lire notre édition du 21 avril 2017).
Plus de détails dans notre prochaine édition

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
21 commentaires

Vos commentaires

LiKiLiKi :-) 10.01.2018
Bla Bla Bla

BLA BLA BLA et Pschiiiiit de circonstance électorale !

Répondre Signaler au modérateur
xxl 09.01.2018
@LA JUSTICE FRANCAISE

J'ai porté plainte en 1978 pour préjudice morale parce que justement un voisin AVAIT UN COMPORTEMENT RACISTE et m'apelait ahou ! ahou ! des qu'il me voyait, depuis 1978 J'ATTENDS TOUJOURS !!!

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 09.01.2018

C'est tout de même plus souvent les militants guyanais que les hauts fonctionnaires de l'Etat ou les cadres des soirées pour nantis qui sont poursuivis dans ce pays. D'un côté on classe, de l'autre on poursuit. Le bon temps de la colonie ?

Répondre Signaler au modérateur
MONSIEUR GUYANE 09.01.2018
Troll ou es tu ?

Bizarre, bizarre 3 commentaires contre l'UTG et notre nain de jardin le petit "troll" du net-guyanais extrémiste et raciste brille par son absence, mais attendons voir...
Je vois du brouillard derrière la mangrove, je distingue une forme boueuse, est-ce un caïman ou notre petit lutin du journal, va t'il sortir de son pri-pri ?

Répondre Signaler au modérateur
Josse 09.01.2018
Melville le troll ou Averell Dalton ??

Le Troll a disparu des écrans, pile poil à la même période que "le roi des barrages" a gagné un séjour tout frais payés par le vilain état kolonial au centre de loisirs de Rémire...

Coïncidence ?? notre troll n'est là que le week-end ? cela pourrait-il correspondre à des "permissions" ?

Il doit être content la semaine de côtoyer ce que la Guyane produit le plus... Nul doute qu'il doit apprécier de partager sa promenade avec très peu de descendants de colons.

Répondre Signaler au modérateur
jml973 09.01.2018

Toujours la manipulation de l'UTG. Cette action en justice de Monsieur Dos Reis n'est pas menée contre des manifestants ayant participé au mouvement social, et donc non contraire aux Accords de Guyane, mais bien contre un salarié de l'entreprise ayant un contentieux avec lui. Rien à voir avec le mouvement social. L'UTG encore et toujours dans la manipulation pour défendre un de ses membres, quand cela va t'il finir ?

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 09.01.2018

Cela finira le jour où les manipulations incessantes contre les citoyens cesseront... Citoyens, toute personne qui proteste de quelque manière que ce soit contre le traitement que subissent la Guyane et ses habitants : mensonges, corruption, incompétence, sous-investissement, vol impuni, promesses fumeuses etc.
Le colonialisme, en un seul mot.

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 09.01.2018

Et si le sujet du vol de carburant chez EDF, par des agents EDF était abordé ? Parlons de tout les avantages en nature dont bénéficie l'ensemble des agents EDF ....Arrêtez avec votre histoire de colonialisme vous êtes hors sujet et ca devient franchement pénible et c'est complétement stérile comme discours. C'est ce que vous et consorts nous ressortez a chaque fois que vous êtes à cours d’argument.
Que ces messieurs assument leurs actes, point barre ! Si les agents EDF étaient si malheureux ça se saurait .
De toute façon ce ne sert à rien et comme le dis si bien le proverbes, d'un âne on ne fera jamais un cheval !

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 09.01.2018

Mais oui RAF, mais oui. Pour vous et consorts, tout ce qui sort du Guyanais protestataire = indépendantiste con = Guyanais feignant restera hors sujet et franchement pénible et complètement stérile. Oui, je le sais.
Nous voilà avec ce prétendu vol de carburant chez EDF, une "preuve" de plus de la nullité de ces Guyanais. Mais oui, mais oui.
Et si l'on parlait, au lieu du petit vol supposé, des grosses responsabilités bien réelles ? De l'ensemble de la "politique" qui a mené la Guyane là où elle est? Le re-coloriage éternel des crédits comme politique de sous-investissement fidèlement poursuivie, les promesses fumeuses jamais tenues, l'abandon de l'intégrité territoriale, l'impunité garantie aux agents corrompus etc.
A moins que l'idée vous soit insupportable, votre race au figuré ne supportant pas le questionnement : si le Guyanais crève de ce que nous lui administrons, c'est bien la faute du Guyanais n'est-ce pas ? La faute au malade, le médecin reste intouchable.

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 09.01.2018

Attendez, tout le monde a le droit de contester, encore faut-il que ce soit contestable ...
Alors sous prétexte de grand bazar( et prolongation de carnaval avec cagoule et Cie ) on a le droit de tout faire ? SVP, on arrête maintenant ces bêtises.
Pour le vol de carburant, je vous laisse libre de vos propos ( relisez vous).
Tout le monde a des responsabilités quand à la situation actuelle, mais arrêtez de jeter la pierre toujours sur l’État. Les politiques locaux ont une très grande responsabilité sur ce point, et de mon point de vu ce sont eux les plus responsables avec le copinage, la nonchalance chronique,le non suivi des dossiers, la liste est longue .... Allez voir dans les services territoriaux avec quelle motivation et force vive les gens bossent !!!
Vous trouvez normal qu'un élu, ex-ministre, ait embauché une personne centre-africaine pour une activité "publique" ??? On est pas assez compétent en local ou bien national (pour info il est retourné en Afrique ...) ? quand j'ai lut l'article aujourd'hui je n'en revenais pas ...
Avant de vouloir faire le ménage chez les autres, il serait bon de regarder devant sa porte.
Pour revenir aux 4 de l'article, je veux simplement leur rappeler qu'une hiérarchie ça se respecte, et que leurs manières de voyous sont inacceptables.
Perso j'aurais adoré que DR ( ou un autre) me bouscule....

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 09.01.2018

RAF, qu'est-ce qui n'est pas contestable ? Tout ce que le Guyanais pourrait contester un jour, c'est bien ça ? C'est ce que vous voulez insinuer, c'est bien ça ?
Oui, tout le monde a des responsabilités mais il y en a qui en ont beaucoup plus que d'autres. Et ceux qui en ont le plus et de très loin, sont les fonctionnaires de l'État à partir d'un certain degré.
Qui d'autres, dans ce pays figé par une administration de type militaire qui ignore jusqu'au véritable sens de l'administration ? Qui fait tout et n'importe quoi, qui ne répond de rien, dont la principale occupation est de se couvrir par tous les moyens ? Ce qui explique peut-être tous ces crachats contre les "Guyanais" dépossédés de tout sauf des allocs au rabais que l'on leur reproche avec mépris, sans aucune emprise sur leur destin dans ce territoire aux mains des fonctionnaires de passage, incompétents à souhait et irresponsables à volonté.
Allez voir dans les bureaux préfectoraux voir de quoi consiste l'administration de la Guyane, vous serez effrayé.
Les politiques locaux sont des nazes sans autres marges que des racontars dans le vide.
Oui, le passage du Camerounais est une honte. Autant de chômeurs et besoin d'importer un marabout pareil... A qui la faute si son patron est toujours en liberté ? A l'UTG ?

Le respect se mérite. Le respect est une déduction et non pas une obligation monarcho-coloniale infantilisante.
Ici les méthodes de voyous sont dans l'administration des affaires publiques.

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 10.01.2018

Bonjour
On ne conteste pas par exemple un manque d'effectif alors le personnel présent se gratte allégrement les balloches ( ex. hôpital de Cayenne ). Perso je trouve plutôt sain la contestation , à condition que ce soit justifiée. Mais voir ces personnes venir pleurnicher en n'ayant pas le courage d'assumer leur actes .... Il y a des choses à revoir en Guyane c'est évident, mais tout de même, si la France était un pays si "mauvais", pourquoi aurions nous une telle immigration ( ici et en métropole d’ailleurs). Je suis certain que les échanges que nous avons sur ce site ne seraient jamais permis la Guyane etait dirigé par des Rimanes, Horth et Cie. Alors svp, que les contestataires soient un peu lucides. Les gens n'ont jamais connu véritable souffrances en Guyane (hors esclavage ) et au lieux de la jouer intelligent et constructifs certains font les enfants gâtés et sont entrain de tout gâcher.
Que ces derniers aillent voir en métropole comment est la vie, et rapidement ils reviendront pour s'accrocher à la mamelle qui les nourris grassement depuis des lustres.
Il faut des changements dans ce département et la ou nous devrions être en accord c'est le fait que le modèle de métropole ne peut s'appliquer complètement ici. Nous devrions être en droit de commercer avec les voisins, suppressions des 40 % pour les fonctionnaires ( état et territoriaux), ...
Vous savez, être fonctionnaire en métropole c'est pas signe de qualité de vie.

Répondre Signaler au modérateur
alf 10.01.2018

suppression des 40/100 de salaire pour les fonctionnaires ,,??? vous risquez une greve chez edf avec votre proposition

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 09.01.2018

On peut être assez d'accord, le discours ne peut se résumer aux gentils représentants de l'Etat avec pourtant leur justice sélective et non indépendante d'un côté et les méchants syndicalistes de l'autre. Un monde sans syndicalistes dont rêvent certains privilégiés ici serait une jungle, la loi du plus fort, le pouvoir absolu aux patrons peu fréquentables, bref un monde totalitaire

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 09.01.2018
Lutte des 1ère classes

Attendez, vous pensez que nous sommes dans le schéma d'ouvriers à 39h au smic emplois précaires versus patrons exploiteurs d'industries sans scrupules ayant tous pouvoirs ?
Cela vous a apparemment échappé mais on est dans un tout autre registre, complètement sidérant où s'affrontent fonctionnaires sans obligations de résultats ou d'horaires, aux salaires avantageux majorés de 40%, impôts réduits de 40% également, primes, billets d'avion, emploi garanti à vie, etc...
Un monde totalitaire et colonial vous dites ?

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 09.01.2018

+ 1

Répondre Signaler au modérateur
MONSIEUR GUYANE 09.01.2018
Une caste

Les agents EDF sont des nantis en guyane… Ils ne travaillent que le matin, ont le temps de faire des jobs en plus, en utilisant l'equipement edf, en plus pour y entrer il faut avoir la carte utg, la bonne origine, les bonnes relations et j'en passe… Ils ont de la chance, ils font partie d'une caste très enviée en ces temps difficiles.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 09.01.2018

Et les avantages du directeur d'EDF en Guyane, on en parle ? Il est payé combien de fois le SMIC ?

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 09.01.2018

M. Manvussa, la loi du plus fort et le pouvoir absolu que le patron d'EDF a totalitairement infligé à Rimane - provoquant sa plainte pour coups et blessures à l'origine de cette histoire - est d'une violence inouïe : il a enfoncé son doigt dans l'épaule de Rimane.
A un moment, je crois qu'il faut sérieusement se poser des questions plutôt qu'apporter inconsidérément de l'eau à moulin dont l'objectif est de lever une forme de haine dénuée de fondements réels (ou alors déformés et amplifiés) pour des objectifs qui sont eux réellement totalitaires.
Le discours constant d'Ergo Sum entre autres, devrait vous amener à réaliser qu'une poignée de gens dans notre pays ont visiblement la soif obsessionnelle d'une révolution sanglante et raciale. L'anticolonialisme étant le pathétique et anachronique alibi de leur racisme primaire.

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 10.01.2018

Oui Paassy. Vous sentez la révolution sanglante et raciale à la moindre invitation de retenue dans votre haine et manipulation anti-Guyanais. L'idée de réfléchir vous rend malade car la moindre bribe d'esprit abhorre la propagande primitive qu'est la votre. Ineptes à la pensée, chargés de salir toute contestation de vos agissements, agents provocateurs de nos jours. Vous ne savez rien faire d'autre. L'avis différent du votre est naturellement totalitaire, car le totalitaire que vous êtes ne connaît pas d'autre schéma : votre interlocuteur doit se soumettre ou sera taxé de totalitaire. Conscients de votre nullité, vous vous interdisez les échanges. Vous avez raison, ne les tentez pas. Vous êtes trop mauvais, sujets dignes des Bourbons : vous n'oubliez rien, vous n'apprenez rien. Vous êtes bloqués dans des schémas coloniaux de la magouille, bons à rien mauvais en tout.

Votre discours égalitaire au forceps de « tous guyanais » et « tous français » est le même que sous le baobab : Nous sommes tous des Gaulois. (Mais vous cachez que certains le sont plus que d'autres, petit cochon) Pathétique et anachronique discours de cache-sexe devant votre nullité orwellienne.

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 10.01.2018

Ah, j'ai mis le doigt où ça fait mal.

Répondre Signaler au modérateur