En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
JUSTICE

Une terrible altercation entre l'employé et son patron

B. D. / L. M. Mardi 20 septembre 2016
Une terrible altercation entre l'employé et son patron
Le drame s'était joué jeudi soir à Kourou. (J.Al)

Chengguang Li, le propriétaire du libre-service Proxi de Pariacabo à Kourou, aurait été tué par son employé de 21 ans. Ce dernier a été mis en examen pour meurtre et tentative de meurtre sur la fille du patron.

Le meurtrier présumé de Chengguang Li, le propriétaire du libre-service Proxi de Pariacabo à Kourou, a été mis en examen dimanche par un juge d'instruction pour meurtre. Il est aussi poursuivi pour tentative de meurtre sur la fille du propriétaire du commerce Meiqing Li. Cette dernière a été grièvement blessée à coups de couteau par le meurtrier de son père. Des blessures qui ont entraînées son transfert au centre hospitalier et universitaire de Martinique où elle a subi plusieurs opérations chirurgicales. Hier, encore, elle est repassée entre les mains des chirurgiens suite au déclenchement d'une nouvelle hémorragie.
La femme du propriétaire du libre-service, Fengqiong Li, qui était en Chine au moment du drame, est rentrée dimanche soir. Elle devrait se rendre aujourd'hui au chevet de sa fille. Le meurtrier présumé âgé de 21 ans, est lui aussi originaire de Chine. Il était arrivé très récemment en Guyane, moins d'un mois, selon l'enquête. Il ne parle ni ne comprend la langue française.
Devant le juge des libertés et de la détention qui a ordonné son placement en prison, l'auteur présumé des coups de couteau mortels a gardé le silence. Selon une source proche de l'enquête, une violente altercation aurait éclaté entre l'employé fraîchement arrivé à Kourou et le propriétaire du commerce au sujet de la fille de ce dernier. C'est d'ailleurs en voulant séparer les deux hommes que la jeune femme a été blessée. Après les faits, le meurtrier ne connaissant personne dans la ville spatiale est parti se cacher dans la forêt. C'est à proximité du libre-service, dans un canal, qu'il a été interpellé par les gendarmes qui avaient déployé un impressionnant dispositif de recherches.
Le drame s'était joué dans la nuit de jeudi à vendredi à Kourou. C'est le fils du propriétaire du libre-service Proxi à Pariacabo qui a, dans un premier temps, découvert sa soeur grièvement blessée, puis son père qui gisait dans son sang.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

Ubu 21.09.2016

Comment fait-on pour avoir des papiers et une autorisation de travail moins d'un mois après être arrivé de Chine ? C'est quand même étrange que la PAF ne découvre jamais le moindre clandestin chinois ici...

Répondre Signaler au modérateur
den97300 21.09.2016
Condoléances

Personne n'est épargné par la violence. Je le dis car la communauté chinoise est discrète et on entend rarement parler de faits divers les concernant. La violence fait partie intégrante du quotidien de chacun. Comment s'y prémunir ? Plus d'amour selon moi. Aucun dispositif ne peut nous protéger de la violence des proches. Condoléances à la famille des victimes. Justice pour le meurtrier.

Répondre Signaler au modérateur