En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
CAYENNE

Un SDF tue l'autre occupant de son squat

Bernard DORDONNE Mercredi 17 mai 2017

Un homme de 61 ans a été tué lundi soir dans un bâtiment abandonné de la cité Anatole. Le meurtrier présumé, âgé de 48 ans, vivait au même endroit et a été hospitalisé en psychiatrie. Sous la violence du coup, son couteau s'est cassé dans le dos de la victime.

Lundi vers 23h30, dans un squat de la cité Anatole, à Cayenne, un sexagénaire est décédé à la suite d'une agression au couteau. Une bagarre s'est déroulée entre deux individus, sans domicile fixe, bien connus dans le quartier et notamment autour du squat. La victime, âgée de 61 ans, habitait là depuis plus longtemps que son meurtrier.
Pour des raisons que l'enquête confiée à la sûreté urbaine du commissariat de Cayenne devra déterminer, lundi soir, un des protagonistes a sorti un couteau au cours de l'affrontement. Il a asséné un seul coup dans le dos du sexagénaire, au niveau du coeur. Le couteau s'est brisé sous la violence du coup. La victime s'est effondrée.
Lorsque les sapeurs-pompiers et l'équipe du Samu sont intervenus, la victime était en arrêt cardiorespiratoire. Le médecin a déclaré son décès sur place.
L'auteur présumé des faits, 48 ans, a été interpellé sur les lieux. Selon des habitants, cette issue fatale était prévisible. Les deux individus se battaient très souvent, à mains nues. Des altercations devenues répétitives qui agaçaient les habitants. Des riverains avaient déjà soulevé le problème auprès de la police et de la mairie.
Une autopsie du corps sera pratiquée cette semaine.
Hier, les enquêteurs n'ont pas pu entendre l'auteur des faits. La garde à vue a été levée après un avis médical. En visitant le quadragénaire dans sa cellule de garde à vue, le médecin a ordonné son hospitalisation. Une fois le suspect arrivé aux urgences de l'hôpital de Cayenne, un psychiatre a ordonné son hospitalisation d'office à cause de son comportement irrationnel.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Lokalman973 24.05.2017
Pas de suivie !

Issue fatale.Mais au final il aura ces 3 repas par jour et zero loyer a payer... au frais des travailleurs Next .......

Répondre Signaler au modérateur