En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Un juge aggressé

B. D. Mercredi 09 août 2017
CAYENNE. Hier vers 12 h 30, une juge du tribunal de grande instance de Cayenne a été attaquée par un individu armé d'un cutter alors qu'elle sortait du palais de justice pour aller déjeuner avec une amie.
L'auteur des faits, un SDF bien connu des services de police, a été interpellé et placé en garde à vue.
En arrivant au niveau de l'escalier, à l'entrée de l'institution judiciaire, le magistrat a vu le SDF qui arrivait au loin d'un pas décidé. Elle s'est écartée pour le laisser passer. Puis, le SDF a allongé le pas pour ensuite faire demi-tour et lancer son attaque.
Des gendarmes mobiles en patrouille dans le secteur sont inter venus. Le SDF a pris la fuite. Une opération pour rechercher l'agresseur de la juge d'instruction a été menée par les policiers du commissariat. Il a été interpellé dans une rue parallèle au lieu de l'agression. En garde à vue, l'agresseur particulièrement agité a été vu par un médecin qui a ordonné un examen psychiatrique au centre hospitalier de Cayenne.
Fort des résultats de l'examen médical, le parquet a ordonné l'internement d'office du SDF.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

aucun 09.08.2017
retour à la réalité ?

quand on lit les comptes rendu de certains procès, quand on voit les propos méprisants tenus par les juges contre les citoyens qui tombent aux mains de la justice après avoir osé se défendre (des propos comme "vous vous prenez pour zorro"), quand on voit le nombre fou de criminels notoires libérés avant la fin de leur temps par ces mêmes juges, on se dit qu'ils vivent dans un autre monde. cette triste histoire les ramènera peut être à la réalité des honnêtes et pauvres gens.

Répondre Signaler au modérateur