En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
MACOURIA

Un incendie criminel détruit la statue amérindienne

Bernard DORDONNE Jeudi 12 janvier 2017
Un incendie criminel détruit la statue amérindienne
La statue a été inaugurée le 25 avril 2015. Elle est totalement détruite (BD & DR)

La statue située à l'entrée du centre des savoirs traditionnels a été détruite dans un incendie, mardi soir vers 23h50. Une enquête a été ouverte par les gendarmes.

C'est une image de désolation que les nombreux touristes qui se sont arrêtés, hier matin au centre des savoirs traditionnels Kamuyunèh de Macouria, ont vue. La statue située à l'entrée du centre des savoirs traditionnels (CST), juste à côté du carbet d'exposition du travail des vanneries amérindiennes, situées le long de la RN1, a été détruite dans un incendie, mardi soir vers 23h50. C'est l'heure à laquelle les pompiers sont intervenus pour circonscrire le feu généralisé qui a rongé la statue.
Une enquête pour incendie criminel a été ouverte par le parquet. La brigade de gendarmerie de Macouria a été saisie de l'affaire. Le technicien en identification criminelle s'est déplacé sur place pour effectuer des relevés d'empreintes et prendre des photos.
(BD & DR)
TRISTESSE
« C'est un sentiment de tristesse, d'indignation et de colère qui m'anime après cet acte de délinquance. Cette statue est un symbole d'unification des trois villages amérindiens installés sur la commune. Cet ouvrage, symbole fort de la communauté amérindienne de Macouria, avait été inauguré le 25 avril 2015 » , se désole Gilles Adelson. Le premier magistrat a porté plainte et espère que les auteurs seront rapidement identifiés. « L'unité autour de ce symbole rassemble les villages de Norino, Yapara et Kamuyunèh. Je préfère croire que l'incendie de la statue n'est pas un acte contre les Amérindiens. Pour moi, c'est impossible. Le plus rageant est de brûler un symbole » , poursuit le maire.
Cette statue, entièrement calcinée, faisait partie d'un ensemble destiné à favoriser l'exposition du travail des artisans amérindiens. L'ensemble du centre avait coûté 300 000 euros, subventionnés par la Région, le Département et l'État.
Les quelques personnes rencontrées sur les lieux ont dit regretter cet acte de délinquance. Sur le site internet de France-Guyane, les lecteurs n'ont pas manqué d'exprimer leur tristesse. « Autant je trouve les statues d'oiseaux géants aux différents ronds-points absolument ignobles, laides, grotesques et honteuses de par leur prix. Autant cette statue-là, sobre, emblématique, je l'aimais bien » , peut-on lire dans les commentaires.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire