En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Trois ans de prison pour avoir ébouillanté son fils

P.R. Samedi 15 Octobre 2016 - 11h28
Trois ans de prison pour avoir ébouillanté son fils
(photo d'archives)
Compton Emmanuel Mac Kenzie est un père de 63 ans qui élève seul ses enfants à la dure. Mais en août dernier, en voulant infliger une correction à son dernier fils de 10 ans, il a largement dépassé les bornes. Le 28 août, le petit disparaît de la maison sans prévenir et n'y revient qu'à 22 heures. Le père décide de lui donner une correction à coups de ceinture. L'enfant s'enfuit et se réfugie dans les toilettes. Le père prend alors une casserole d'eau bouillante et envoie son contenu par-dessus la porte. L'enfant sera ébouillanté. Son père ne l'emmènera à l'hôpital que le lendemain. En Guyane depuis 1980, Emmanuel Mac Kenzie n'était pas connu des services de police avant ces faits. Ancien pêcheur, il vit des allocations familiales. Allocations qui lui ont été retirées après l'incident. L'enfant a quant à lui été placé dans une famille d'accueil. Vendredi, le tribunal a condamné Emmanuel Mac Kenzie à trois ans de prison ferme pour ces faits.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

mica 15.10.2016
Peine sévère ou pas?

Ici il s'agit d'un enfant de 10 ans,d'accord 3 ans fermes,mais les voleurs sont convoqués et laissés en liberté après jugement avec sursis.Qui sait sans le souhaiter ce petit deviendra peut-être un délinquant,toujours le problème qu'un parent n'a pas le droit de corriger son enfant,il part et revient à 22h,il n'a que 10 ans,où était il?Un peu barbare la méthode du père,mais essayez ce comprendre la situation de ce père,il a 63 ans,face à un gamin de 10 ans qui je suppose n'est pas innocent du tout.Bon c'est la loi,il faut caresser les enfants,ne pas frapper encore moins l'ébouillanter.

Répondre Signaler au modérateur
rlessito 16.10.2016
ebouillantez les tous

dieu reconnaitra les siens

Répondre Signaler au modérateur