En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
CAYENNE

Premières destructions sur le mont Baduel

T.F Jeudi 15 septembre 2016
Premières destructions sur le mont Baduel
Les destructions de logements ont commencé mardi sur le mont Baduel ( ML)

Les opérations d'évacuation et de destruction de maisons ont commencé mardi sur la zone considérée comme étant la plus dangereuse du mont Baduel. 176 familles doivent être évacuées.

« La machine est lancée et elle ira jusqu'au bout. » Si Laurent Lenoble, le directeur de cabinet du préfet, a fait montre de pédagogie envers les 25 habitants du mont Baduel, qui ont assisté hier soir à leur réunion publique hebdomadaire à l'école Vendôme, il a également rappelé la fermeté de l'État et de la mairie de Cayenne sur l'urgence à évacuer la zone.
De fait, les opérations de destruction - qui coûteront 2,2 millions d'euros - des habitations ont débuté mardi. Sur la zone « 4 » , soit l'une des plus susceptibles de s'effondrer dans un avenir proche. Plus de dix maisons sont déjà tombées. Leurs occupants étaient déjà soit partis, soit relogés. Les entreprises d'eau, d'électricité et de communication pour les câbles ont participé à l'intervention.
INSTALLATION DE MOBIL-HOMES
Au total, 176 familles seront expulsées. Quelle que soit leur situation. « Je me fous de votre nationalité, lance le directeur de cabinet du préfet. Ce n'est pas ça qui est important mais votre sécurité. » Les dossiers des familles évacuées vont être étudiés afin de leur proposer un relogement. À la fin du premier semestre 2017 pour 101 appartements, courant 2018 pour 193 autres logements.
En attendant, pour les personnes qui ne trouvent pas de solution par elles-mêmes, la préfecture va proposer une installation sur un terrain de l'État dans les prochaines semaines. Il sera situé sur l'Île de Cayenne. Des mobil-homes y seront installés. Problème : pour l'heure, moins de 60 des 176 familles recensées ont rempli leur dossier auprès de la mission de maîtrise d'oeuvre urbaine et sociale (Mous).
« Un endroit tranquille »
Sur sa maison, une inscription : Z4 15 A. Cet habitant sait que sa maison sera détruite mais indique ne pas savoir quand. Haïtien, il vit de jobs et habite avec sa compagne et leur enfant. « C'était un endroit tranquille, je me sentais bien » , témoigne celui qui est arrivé en 2003. Il ne sait pas où il ira « après » . Son voisin, Bruno, même nationalité, est arrivé en 2004 en Guyane.
Il s'est installé au mont Baduel en 2012, où il vit également avec sa compagne et son enfant. Il a construit lui-même sa maison, qui possède eau et électricité. Il ne sait pas non plus quand son habitation sera détruite. « Je n'étais pas là en mai quand ils ont noté les gens habitant ici » , affirme-t-il.
Un peu plus loin, juste à côté de l'engin de chantier qui dégage les gravats des maisons détruites hier, un autre habitant ne sait pas où il ira. « On nous a dit qu'on allait nous reloger » , ose-t-il croire.
Haïtien également, Pierre se dit électricien et salarié depuis deux ans. Il a trois enfants de 13 à 17 ans qui sont, ce matin, à l'école. Il retourne dans l'habitation, où l'on entend une télévision. La vie continue dans ce qu'il reste de la zone 4.
M. L.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

cleo 17.09.2016

"Des mobil-homes seront installés dans les prochaines semaines sur "l'île de Cayenne..."
Belle initiative !!!!
Sérieusement , il faudrait remercier qui : Mme le maire de la ville Capitale, le Préfet ou les deux ?
En Guyane, on fait toujours diligence lorsqu'il s'agit d'aider "les autres", alors que les Guyanais tirent la langue pour obtenir des choses qui leur sont dues ou, raclent leur fond de tiroir à chaque fin de mois...
La personne qui a eu la lumineuse idée des mobil-homes,devrait aller jusqu'au bout de son initiative et les installer par exemple, à la "Place des Palmistes" entre les célèbres palmiers(...) de plus les sanitaires sont à proximité, ou place Auguste Horth avec vue imprenable sur la mer, (quelle chance...), ou encore aux portes de Cayenne sur ce terrain face au Skate Park: parions que cela fera un effet énorme, pour une ville Capitale...

Répondre Signaler au modérateur
jess 16.09.2016

il faut tout détruire et montrer l'état de droit

Répondre Signaler au modérateur
fran973 16.09.2016
undefined

J espère que le terrain qui leur est donné est suffisamment grand pour faire jardin et mettre quelques poules sinon c est inhumain. Blague à part ces gens sont une vraie catastrophe écologique. Faut voir l'état de leur île... Combien de temps leur faudra t il pour faire de même ici ?

Répondre Signaler au modérateur
rienaciré 16.09.2016

vous pensez qu'il faut éduquer , instruire (INSTRUIRE) les gens ou critiquer ?

Répondre Signaler au modérateur