France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CAYENNE

Plusieurs plaintes pour escroquerie déposées contre une association sportive guyanaise

Samir MATHIEU Dimanche 8 Juillet 2018 - 18h57
Plusieurs plaintes pour escroquerie déposées contre une association sportive guyanaise
Des mamans en pleurs, à bout de nerfs après les mésaventures subies par leurs enfants. Plusieurs plainte ont été déposées. - (B.D.)

Un collectif de parents vient de se former. Dans leur viseur, l’association Yana Sport Elite Académie. Une association sportive guyanaise dont le fonctionnement les interroge. Ils viennent de déposer une plainte collective pour « escroquerie ».

Ce collectif rassemble 19 parents sur les 132 que compte l’académie. Ces parents viennent de se regrouper suite à une série de faits aussi incroyables que dangereux s’ils sont tous avérés.

Ce sont des parents à bout de nerf qui se sont réunis et qui dénoncent une multitude de faits qui auraient été commis, ou pas, par l’association. Selon eux Yana Sport Elite Académie, était là pour compléter les formations des jeunes dans leur propres clubs. Ce sont des heures supplémentaires d’entrainement avec à la clé des promesses de voyage et de recrutement en métropole.

Des promesses : c’est bien là le premier grief que portent les parents au président de cette association Rudy Mérille. Cet homme leur aurait fait « miroiter » des carrières pour leurs enfants et des participations à des tournois internationaux en métropole. Des tournois que certains jeunes ne feront pas, malgré les frais avancés par les parents, faute d’organisation. Et pour ceux qui y ont participé, ils en sont ressortis très amers.
Des voyages chers et controversés
Dans le viseur du collectif, les événements prévus pour les babys (4-7 ans), pour les U11, les U13, les U15, les U17, les féminines et pour le Mondial de futsal. Ce sont des voyages pour lesquels les parents se sont énormément investis. Ils se sont mobilisés pour récolter des fonds pour organiser les voyages à travers des ventes de gâteau entre autres. Pour les babys, 4 000 euros de bénéfice de ces ventes ont été donnés en liquide à Rudy Mérille au début du mois d’avril pour un voyage qui devait avoir lieu du du 11 au 20 mai.

Autre voyage catastrophique selon le collectif : celui des U17 du 16 au 25 mai. Un voyage qui a coûté à une des mamans 1 200 euros. Une maman à bout qui a d’ailleurs fait une crise de nerf au cours de la réunion. Le séjour à Nantes qui a tourné au fiasco. Les jeunes mineurs se sont retrouvés seuls à Paris pour prendre le TGV en direction de Nantes en l’absence du bus qui était prévu… Ils se sont retrouvés sans tenues de sport qui n’ont pas été fournies par l’association. Alors pour jouer, ils ont du emprunter les maillots, shorts et chaussettes sales d’une équipe qui venait de jouer ! Le lendemain, ils ont dû aller acheter des maillots à Decathlon… Le retour aussi s’est révélé cocasse avec un Rudy Mérille qui aurait, selon plusieurs mamans du collectif, « incité les jeunes à frauder dans le métro ».

Un énième voyage a tourné au fiasco ! Celui des féminines qui devaient se rendre à Lyon pour participer à une détection de joueuses à l’Olympique lyonnais. Un voyage dont les billets d’avions ont été payés à l’avance et où quatre Guyanaises ont fait le déplacement. Il n’y a pas eu de détection, et une cadre de l’Olympique Lyonnais a envoyé un mail à l’une des mamans inquiète pour lui dire qu’aucune détection n’était prévue et que Rudy Mérille leur était inconnu !

Nous passons sur l’ensemble des éléments qui provoquent la colère de ces parents, et notamment sur les cotisations qui variaient de 150 à 450 euros, payées « sans qu’aucun reçu ne soit donné ».
Plusieurs plaintes déposées

Le collectif a donc lancé une pétition à l’encontre de l’association suite aux voyages élite en métropole et aux nombreux dysfonctionnements qui ont été constatés. Une assemblée générale devait avoir lieu le 30 juin mais il n’y avait personne. Le collectif demande un bilan financier et administratif dans les 7 jours qui viennent et souhaite que les instances compétentes se saisissent du dossier. Une plainte a d’ailleurs été déposée par le collectif et au moins six parents ont eux aussi déposé des plaintes individuelles cette fois à l’encontre de Rudy Mérille pour « escroquerie ». Le collectif qui a reçu le soutien de l’association contre la délinquance Trop Violans. Son président Olivier Goudet était venu écouter les membres du collectif.

 
Des parents à bout de nerf !
Héléna d’Abreu, Cayenne : Je reproche à Rudy Mérille d’avoir présenté un faux programme. Les dysfonctionnements au sein de l’académie sont trop importants. Il me disait qu’il allait gérer la situation et prendre des dispositions, mais il ne faisait rien. Il a vendu des rêves à mon fils et à mon mari et à moi aussi. Il disait qu’il était suivi par un centre de formation en France. Il n’avait pas mentionné l’endroit, mais il avait promis une place. Ce n’était que du flan ! Il y avait aussi des problèmes avec l’entraineur des U13 qui a tenu à plusieurs reprises des propos blessant à l’encontre de mon fils l’accusant par exemple de « jouer comme une fille »… Cette saison m’a coûté très cher, entre le voyage (auquel mon fils n’a pas participé) 1 600 euros, ou encore la cotisation à 250 euros. Je lui ai aussi donné 180 euros dont il disait avoir besoin pour une conférence. J’ai déposé une plainte auprès du commissariat pour escroquerie.
Francelise Samos, Cayenne : Je lui reproche d’avoir vendu du rêve à mon fils. Il lui a dit qu’il avait du potentiel. Depuis ce voyage, mon fils est en miettes. Je veux qu’il retrouve l’envie d’avancer et de jouer. Je suis très très en colère. Au fiasco du voyage en mai, s’ajoute le coût de ce séjour. J’en ai eu pour 1 200 euros ! Depuis son retour mon fils ne va plus aux entrainements. Je n’ai pas encore déposé plainte.
 
Rudy Mérille prépare sa réponse en silence
Contacté par téléphone, Rudy Mérille n’a pas souhaité répondre à nos très nombreuses sollicitations. C’est une de ses amies, qui a voulue rester anonyme, qui a pris l’appel à sa place. Elle indique que Rudy Mérille répondra « en temps voulu » aux nombreuses accusations prononcées à son encontre. Le président de l’association veut d'abord « réunir son staff pour évoquer la situation », car selon cette proche, 132 familles ne sont pas concernées par le collectif et seraient même « en colère contre les propos tenus ». Cette amie de Rudy Mérille explique ainsi qu’à travers ces accusations, « c’est toute l’association qui est ciblée ». Et de conclure que l’Académie « travaille dans l’ombre pour les enfants ».
 



Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire