En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Pierre Aliker est mort

Jeudi 5 Décembre 2013 - 15h19

Pierre Aliker, médecin et homme politique proche d'Aimé Césaire, s'est éteint à son domicile, à Fort-de-France, jeudi matin, à l'âge de 106 ans.

Le docteur Pierre Aliker est décédé aujourd'hui à l'âge de 106 ans. Né le 9 février 1907, frère cadet du journaliste André Aliker, il a été le premier Martiniquais interne des Hôpitaux de Paris.
Après ses études de médecine, spécialité chirurgie, il rentre en Martinique en 1938.
C'est en 1945 qu'il s'engage en politique aux côtés d'Aimé Césaire alors au parti communiste. Ce dernier est élu maire, et Pierre Aliker devient un de ses adjoints.
Le destin des deux hommes est indissociable. En 1958, il fonderont le Parti progressiste martiniquais. Adjoint au maire, conseiller général, créateur du syndicat intercommunal du Centre de la Martinique, Pierre Aliker se retire de la politique en 2001. 

Personnalité emblématique de la Martinique, Pierre Aliker avait pour habitude de s'habiller de blanc, en hommage à son frère André Aliker, journaliste assassinée en 1934.

Pierre Aliker allait fêter son 107e anniversaire au mois de février. Il avait déclaré sur Radio caraïbes International, en 2004, "quand la mort se présentera, je l'embrasserai sur les deux joues et je lui dirai : tu es en retard".
 
Victorin Lurel : "Aliker est parti rejoindre Césaire"

Communiqué du Ministre des outre-mer :

"Le ministre des Outre-mer salue la mémoire du docteur Pierre ALIKER, haute et grande figure de la vie politique martiniquaise, décédé ce jeudi à Fort-de-France.

« Je suis triste et ému à l’idée que Pierre ALIKER ne promènera plus son regard acéré et vigilant sur la marche du monde et, en particulier, sur celle de sa Martinique chérie.

Au cours d’une vie d’engagement d’une exceptionnelle longévité, Pierre ALIKER aura fait preuve d’une constante fidélité à ses idéaux de progrès et d’émancipation et d’une totale loyauté envers son ami et compagnon de route, Aimé Césaire.

Ensemble, ils ont oeuvré à construire la Martinique d’aujourd’hui en ne séparant jamais l’idéal du réel. Par delà leur existence, ils continueront à être des consciences martiniquaises forgées par le magistère moral qu’ils auront l’un et l’autre exercé.

J’adresse à sa famille, à ses proches, au Parti progressiste martiniquais et, au-delà, à toute la Martinique, mes plus sincères condoléances
".
  
 
Communiqué de Serge Letchimy, Député et Président de la Région Martinique et Président du Parti Progressiste Martiniquais :

" Pierre Aliker nous a quittés. Il avait 106 ans. Avec lui, s’en va une part héroïque de l’histoire de la ville de Fort-de-France, et à travers elle, de la Martinique toute entière. Ce qui nous reste, c’est la fierté d’avoir pu être contemporains d’une personnalité hors du commun et d’un politique disposant d’une stature d’homme d’Etat.

Un tel degré d’engagement social, d’engagement culturel, d’engagement politique, d’engagement intellectuel, de fidélité à des valeurs, et une telle élégance de l’ensemble de sa vie, l’érige en un exemple parfait de martiniquais digne et responsable.
C’est un jour d’une infinie tristesse, mais c’est aussi celui du souvenir reconnaissant et de l’estime inaltérable
".
 
 


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

And co 06.12.2013
Aliker Mandela: deux lions!

grand bonhomme également: il avait -entre autre- envoyé promener Sarkozy avant tous les autres, dénoncant son opportunisme sur la dénomination de l'aéropot aimé Césaire. Discret, mais Grand. Respect à lui donc également. Vive Lui, Vive Mandela!

Répondre Signaler au modérateur