En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
MATOURY

Panique à Lise-Ophion

P.-Y. C. Vendredi 14 octobre 2016
Panique à Lise-Ophion
Hier soir, le calme était revenu, au collège Lise-Ophion (KS)

Hier, des élèves ont pris peur lors du déclenchement d'un exercice réalisé dans le cadre de l'état d'urgence.

Ce devait être un exercice de routine, simulant une explosion et l'intrusion de personnes dans le collège Lise-Ophion. Cela s'est transformé en scène de panique où des élèves ont enjambé le grillage, fui dans la forêt voisine et ont été récupérés par les gendarmes qui les ont rassurés et ramenés dans le gymnase de l'établissement.
Ce genre d'exercice est mené dans le cadre de l'état d'urgence et doit être réalisé dans tous les établissements scolaires, d'ici les vacances de la Toussaint. Cela a déjà été le cas dans plusieurs d'entre eux, dont quatre depuis le début de la semaine dans toute l'académie. Les enseignants avaient été prévenus qu'un tel exercice aurait lieu ces jours-ci. Seule la date exacte ne leur avait pas étéprécisée.
Quand les détonations se sont fait entendre et que les intrus sont arrivés, certains enseignants ont eu la réaction qui était attendue d'eux, en confinant leurs élèves ; d'autres ont également cédé à la panique.
Une fois le calme revenu, certains ont jugé l'exercice de mauvais goût. Ces exercices doivent permettre de « se préparer à une intrusion. Il s'agit de pouvoir réagir en cas de stress ou d'attaque, de voir où sont les failles et de pouvoir y remédier, a précisé le rectorat sur les ondes de Guyane 1ère. Ces exercices n'ont pas pour but de mettre la panique chez le personnel ou les élèves. » Pour hier, c'était raté!

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

MONSIEUR GUYANE 15.10.2016
DU GROS N'IMPORTE QUOI

Pourquoi pas non plus simuler une attaque terroriste dans un avion, déguiser des stewarts en djihadistes armés qui tentent de faire s'ecraser un avion d'air Guyane dans les tours Mirza?
Du gros n'importe quoi !!! Il convient que les imbéciles qui ont programmé ce "jeux de guerre" soient sanctionnés sévèrement.

Répondre Signaler au modérateur
aucun 14.10.2016
les failles de quel plan ?

un exercice a pour but de tester un plan existant. quel est le plan de ce collège en cas d'attaque terroriste ? quelles sont les consignes données aux élèves en début d'année sur le sujet ? néant ! zéro ! cet exercice aurait pu causer des morts bien réels dans le mouvement de panique. alors 1) on met un plan en place, et 2) on teste ce plan avec des exercices, sinon ça ne veut rien dire. j'invite l'ensemble des parents à porter plainte contre le proviseur pour mise en danger de la vie d'autrui et à exiger son départ. et bien sûr, à exiger aussi la mise en place de plans concrets pour faire face aux situations d'urgence. quand ces plans seront en place, et qu'ils auront été présentés et que des exercices annoncés à l'avance à tous auront été réalisés, alors on pourra imaginer des exercices "surprise".

Répondre Signaler au modérateur