France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CAYENNE

Nouvelle tentative de meurtre : un homme tire sur son rival en pleine tête

Samir MATHIEU Samedi 6 Octobre 2018 - 09h02
Nouvelle tentative de meurtre : un homme tire sur son rival en pleine tête
La tentative de meurtre a eu lieu dans le jardin derrière les taules au début de la rue Ernest Prévot - S.M.

Une nouvelle tentative de meurtre s'est produite hier soir à Cayenne, rue Ernest Prévot. 
Deux rivaux se sont battus. L'un a tiré sur l'autre avec un fusil à canon scié, en pleine tête.

Les faits se sont produits au début de la rue Ernest Prévot à 23 heures. Un homme a tiré sur son rival avec un fusil à canon scié. Il l'a touché en pleine tête. La victime, un Dominicain de 35 ans, se trouve entre la vie et la mort. Il est sorti ce matin du bloc opératoire au centre hospitalier Andrée-Rosemon, mais son pronostic vital reste très engagé. La bagarre a concerné le nouveau et l'ex-compagnon d'une jeune femme. C'est le nouveau compagnon qui a tiré sur l'ex. L'auteur présumé des faits, lui aussi ressortissant dominicain, est en fuite. Il est activement recherché par les services de police. C'est le commissariat de Cayenne qui est en charge de l'enquête. Il s'agit de la 3e tentative de meurtre avec arme à feu, à Cayenne depuis lundi !

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
31 commentaires

Vos commentaires

Ergo sum 10.10.2018
antcorp

Rassurez-vous, l'ironie est surtout destinée au discours politique insensé et à la posture anti-étrangère dans un pays où les grand-parents des 95 % des habitants sont ou étaient étrangers à ce territoire.
Votre action est la déclinaison naturelle des politiques menées depuis Giscard. Vous faites preuve d'humanité au moins, tandis que les autres n'ont que leurs embarras et hurlements.
Ne vous préoccupez pas de MonsieurguyaneEcrivaindtc, ce n'est qu'un troll agressif au service du pourrissement.

Répondre Signaler au modérateur
antcorp 10.10.2018

merci pour ce message de paix ergo sum quand aux autres commentateur de comptoir qui critiquez des gens de bonne volontés des association pour la défense des étrangers,qui a vos yeux sont forcément métro ,bien que vous n'ayez vu que un ou deux membres sur 165 (cimade guyane) à la télé , c'est ce genre d'amalgame sur quoi repose tout vos raisonnement sans aucun chiffre a l'appuie bref inculte et méchant

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 10.10.2018

A priori vous n’avez pas saisi l’ironie du post dont vous parlez...car ce triste sire, roi de l’amalgame et de la pensée molle, est un xénophobe patenté.

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 07.10.2018

Pourquoi tant de haine contre les étrangers, mes frères dans la république ? C'est dans la haine que Créole et Métro se retrouvent-ils ?

L'accueil de l'autre et la politique nationale, la politique bruxelloise, l'avenir, le progrès. https://www.la-croix.com/Monde/Europe/Emmanuel-Macron-recu-Angela-Merkel-Marseille-2018-09-08-1200967229
Ne voudriez-vous pas appartenir à l'arc progressiste ? Seriez-vous chauvins ou nazis ?

Pourquoi souciez-vous des sous ? C'est l'Etat qui paye ! Vous gagnerez de l'argent, votre bonté d'âme sera récompensée dans ce bas de monde !
http://www.atlantico.fr/pepites/depute-lrem-propose-credit-impot-pour-personnes-hebergeant-migrants-3312111.html
Voyez, ouvrez votre esprit et cessez ces querelles aux autres étrangers ! Vous ne seriez pas des Français comme les autres ? Quelle que soit votre couleur et vos origines, vous êtes tous les enfants de la république. Aimez-vous et aimez les Autres.
Amen.

Répondre Signaler au modérateur
siceron 07.10.2018
precision pour ceux qui en on besoin

dans ma contribution à cet article je n'ai jamais mis en cause les metropolitains mais comme je l'ai ecrit , seulement "une certaine categorie d'individus venant de metropole" c'est pourtant clair non !!! il y a quantite de metros en Guyane qui subissent les memes nuisances que n'importe quel Guyanais nuisances dues dans l'écrasante majotité des cas à des immigres legaux ou pas le profil de cette "categorie d'individus venant de metropole " c'est majoritairement des fonctionnaires souvent de l'éducation ou de la justice tres marqués à gauche et qui soutiennent les immigres en toutes circonstances j'en ai moi meme fait les frais je n'ai jamais vu de Guyanais expliquer à des multirecidivistes comment gruger l'Etat c'est à dire le contribuable par contre cette categorie de metros se rencontre souvent dans les files d'attente des demandeurs d'asile.Les fouteurs de merde identifiés il m'apparait utiles de preciser qu'en 2018 les personnes venant de metropoles ne sont pas toutes blanches et un Guyanais n'a pas de couleur precise puisque un guyanais peut avoir des origines diverses et qu'ils sont arrivés ici à une époque ou les etrangers respectaient ce qu'ils trouvaient

Répondre Signaler au modérateur
jml973 07.10.2018

Précision donnée, je suis d'accord avec vous et m'excuse pour la méprise. En effet quelques métros démagos grossissent les rangs de la Cimade pour aider les immigrés à gruger l'Etat, le contribuable et la population de Guyane. Et in fine contribuent à la situation actuelle. Mais ces derniers ne constituent qu'une faible minorité (certes très visible) mais profite de l'afflux d'immigrés pour en faire carrière en Guyane. Se posent-ils la question des conditions de vie des gens qu'ils font rester de force sur le territoire ? Savent-ils que grâce à eux, les squats se démultiplient et de plus en plus de gens vivent dans la pauvreté. Peut-être se disent-ils qu'il vaut mieux que ces gens vivent dans la pauvreté en France, rejetés par la population qu'en Haïti où ils pourraient être si utiles pour aider leur pays. Ironie du sort, ces associations (et donc leurs salaires) sont financées avec l'argent du contribuable qu'ils s'évertuent à gruger. Alors la question se pose : aident-ils les immigrés sans papier où s'aident-ils eux ?

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 09.10.2018

Victimes des associations d'aide aux migrants qui les font "rester de force sur ce territoire" qui les rejette. Les empêchant de retourner dans leur pays oú ils seraient sans doute encore bien plus démunis, mais tellement plus "utiles". Sans même parler de toutes nos lois infames qui obligent leurs gamins à supporter l'oppression éducative de nos écoles publiques, et même parfois à subir les agressions thérapeutiques de notre système de prise en charge universelle. Mais ils sont complètement fous ces migrants!

Répondre Signaler au modérateur
Nicolas Hory 07.10.2018
MERCI

Merci Siceron pour cette précision,car je peux vous dire que je pense comme vous au sujet "d'une certaine catégorie d'individus venant de métropole" et je suis métro d'origine.
Peut être que le fait d’être en Guyane depuis plusieurs dizaines d'années me le fait comprendre sans jamais l'accepter.

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 07.10.2018

Hum, Flagrant délit de mensonge... La Cimade, la LDH et RESF interviennent bien en Corse. Pour preuve, en 2015 la Cimade qui organisait une réunion en faveur des migrants à Bastia, avait provoqué la colère du groupuscule d'extrême-droite "Vigilance nationale corse" qui s'était invité à la réunion en scandant: "Il y a assez d’Arabes, assez d’étrangers. On prend le fusil". Vous voyez, "certaines catégories" ne connaissent ni couleurs ni de frontières…

http://www.europe1.fr/politique/corse-la-montee-de-groupes-dextreme-droite-inquiete-2642411

Répondre Signaler au modérateur
jml973 08.10.2018

Je suis bien d'accord. LA Cimade et autres associations pro migrants et qui pourrissent l'unité et la tranquillité de notre pays oeuvrent partout en France malheureusement. Puis vous rajoutez les associations de droit au logement (DAL) qui volent les biens des personnes qui ont travaillé toute leur vie pour loger ces gens là et vous avez un groupuscule d'escrocs nourris par l'Etat et par le contribuable, nous donc !

Répondre Signaler au modérateur
L'info en continu
1/3