En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
KOUROU

Meurtre au Proxi : un employé arrêté

P. R. / P.-Y. C. / L.M. Lundi 19 septembre 2016
Meurtre au Proxi : un employé arrêté
Vendredi, les enquêteurs effectuaient les premières constatations après le meurtre du patron du Proxi de Pariacabo, à Kourou (LM)

Un homme a été placé en garde à vue, ce week-end, après le meurtre commis vendredi à Pariacabo. D'origine chinoise, il était arrivé récemment en Guyane. Il était présenté hier soir à un juge d'instruction en vue d'une mise en examen et d'une éventuelle incarcération.

Le présumé auteur du meurtre du libre-service Proxi de Pariacabo, à Kourou, a été interpellé dans la nuit de vendredi à samedi par la gendarmerie. Il s'agit d'un homme d'origine asiatique de 21 ans. Employé du libre-service, il était arrivé en Guyane il y a peu de temps, a précisé le procureur de permanence hier soir. Il a passé le week-end en garde à vue à la section de recherches de la gendarmerie, à Cayenne.
Le suspect a été déféré au parquet hier après-midi. Dans la soirée, il devait passer devant le juge, pour une éventuelle mise en examen pour homicide. Si tel était le cas, il allait ensuite être présenté au juge des libertés et de la détention, qui allait décider s'il le faisait incarcérer ou non.
LE PATRON TUÉ ET NON L'EMPLOYÉ
Il est suspecté d'avoir tué à coups de couteau le propriétaire du Proxi et d'avoir grièvement blessé la fille de celui-ci. En effet, contrairement à ce qu'ont cru les enquêteurs dans un premier temps, la victime du meurtrier n'était pas l'employé du libre-service, mais le propriétaire (lire notre édition de samedi).
Dans la panique, alors qu'il venait de découvrir sa soeur grièvement blessée, le fils du propriétaire a indiqué aux gendarmes que la victime inconsciente - dont le visage était en partie dissimulé - était l'employé du libre-service. Il a ajouté que son père avait, lui, disparu. Ce n'est que bien plus tard, lors d'une nouvelle audition, que la méprise a été constatée.
Sa soeur, qui a été évacuée en Martinique dès vendredi, se trouvait toujours hier dans un état grave, mais stable.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Betty12 23.09.2016

Pas de commentaire??????!

Répondre Signaler au modérateur