En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
TRIBUNAL

« Les victimes habitaient le fleuve »

Marine JACQUES Vendredi 25 novembre 2016
« Les victimes habitaient le fleuve »
Thierry Édouard, avocat de la partie civile dans l'affaire de la société Le Villain (MJ)

Chantal Deville et Carmen Kanamboelie ont abusé de la confiance d'une centaine de personnes en leur faisant croire qu'elles deviendraient propriétaires de logements, à Saint-Laurent du Maroni, sous réserve de verser des acomptes en espèces.

Une affaire d'escroquerie de grande ampleur qui s'est déroulée à Saint-Laurent du Maroni en 2009 a été jugée le 10 novembre. Les prévenues étaient Chantal Deville et Carmen Kanamboelie. La première a été rendue coupable de faits d'abus de confiance. Elle a écopé d'une peine de trois ans, dont un an assorti d'un sursis avec mise à l'épreuve pendant trois ans. La seconde a été condamnée à une peine d'un an de sursis avec mise à l'épreuve pendant deux ans, pour complicité d'abus de confiance. Toutes deux sont également obligées d'indemniser les victimes et de justifier d'un emploi.
ELLE ORCHESTRAIT L'ESCROQUERIE DEPUIS LA RÉUNION
D'après l'enquête, Chantal Deville a détourné 600 000 euros en vendant des logements fictifs à des particuliers. Elle incitait les intéressés à verser des acomptes en espèces ou en chèques. Ils avaient, en retour, un reçu avec le tampon de la société Le Villain, dans laquelle elle était salariée.
Ces reçus étaient en fait un montage (lire ci-dessous). Une centaine de personnes a été spoliée. Certaines ont versé plusieurs milliers d'euros. « Les victimes étaient essentiellement des habitants du fleuve parlant le taki-taki » , explique Thierry Édouard, avocat de la partie civile. Carmen Kanamboelie jouait le rôle d'interprête et percevait une partie de l'argent.
Les victimes ne seront pas indemnisées entièrement. Elles le seront de façon forfaitaire sous réserve d'un justificatif. Me Édouard se réjouit de la décision de justice mais la bataille n'est pas encore terminée. « Il faut maintenant saisir le fond de garantie » , explique-t-il.
Chantal Deville a déménagé sur l'île de La Réunion en 2008 et a orchestré son escroquerie depuis là-bas.
REPÈRES - Un redressement judiciaire...
Si la société Le Villain avait bien été nommée maître d'oeuvre pour l'aménagement de 82 parcelles, dans le cadre d'un programme de constructions de logements sociaux à Saint-Laurent, elle n'a pu mener cette opération jusqu'au bout en raison de son placement en redressement judiciaire en 2003. Chantal Deville a continué à vendre des projets de constructions au nom du groupe, pour encaisser l'argent, sans que la société ne se doute de l'escroquerie.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

jess 26.11.2016

normal c'est l'argent de la CAF ..... trop C....... ces gens

Répondre Signaler au modérateur
wake up 29.11.2016

Bonjour jess. Pour info mon père est concerné par cet affaire, il n'a jamais touché à la CAF. Je suis sûre que t'es parents ont touchés la CAF. A chaque fois qu'on parle de boushinengue c'est la CAF. Mon père à toujours payé ses impôts comme tout le monde jusqu'à ça retraite. Il continue d'en payer. Et pour les personnes qui touchent la CAF et qui ont voulu acheter un bien, moi je dis chapeau car je préfère voir une personne qui utilise la CAF pour acheter une maison qu'au lieu de rester devant le chinois où bien envoyer cet argent hors du departement. Tu aurais du parler des arnaqueurs c'est eux les coupable car si c'était une presse ton entourage t'allais crier au scandale. Soit nous sommes tous guyanais soit on ne l'est pas. Les boushinengues ne sont pas là que pour les élections. Merci.

Répondre Signaler au modérateur
jess 01.12.2016

ton père le mérite il n'avait pas à vouloir passer avant son tour et payer pour cela MDR

Répondre Signaler au modérateur