En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
SAINT-GEORGES-DE-L'OYAPOCK

Les gendarmes pris à partie par la foule

P.R. Samedi 7 Janvier 2017 - 09h10

Les gendarmes de Saint-Georges-de-l'Oyapock ont été pris à partie par une foule d'environ trente personnes vendredi soir vers 22 h 30 dans le bourg de la commune.

Ils sont d'abord intervenus afin de stopper une altercation entre plusieurs individus. Une foule s'est alors rassemblée et, selon les gendarmes, l'un d'eux les a menacés d'un couteau. Ils ont également essuyé des jets de bouteilles en verre et de cailloux. Un gendarme a alors fait usage de son taser, mais loupant sa cible celui-ci est resté sans effet. Trois personnes menaçantes ou ayant envoyé des projectiles sur les gendarmes ont été interpellées. Pour s'"exfiltrer" face à la foule de plus en plus hostile, les militaires ont utilisé un diffuseur de gaz lacrymogène et se sont "repliés" à la brigade. La même foule s'est alors postée devant la brigade pour réclamer la libération de leurs camarades. Le détachement des mobiles de Régina a été appelé en renfort. Le calme est revenu dans la commune vers 00 h 30. Les trois personnes interpellées sont de nationalité brésilienne. Alcoolisées, elles ont été placées en cellules de dégrisement avant d'être placées en garde à vue pour violences avec armes sur dépositaires de l'autorité publique.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
12 commentaires

Vos commentaires

joko973 08.01.2017

Étrangement, dès qu'on passe de l'autre côté de la frontière, personne ne bouge quand la PM intervient. Cherchez l'erreur.

Répondre Signaler au modérateur
Pôpa zo 07.01.2017
Vous avez dit "bêtes "

Les humains ne sont que des animaux dotés intelligence ...... Quoique !

Au suivant ..............

Répondre Signaler au modérateur
fran973 07.01.2017
undefined

Il faudrait rendre St Georges au Brésil

Répondre Signaler au modérateur
jess 07.01.2017

enlever la carte de séjour

Répondre Signaler au modérateur
aucun 07.01.2017
lol ! sa bel !

c'est triste à dire, mais vu comme nous, honnêtes et pauvres citoyens, on se fait pourrir la vie - à la fois par les autorités - ET - par les délinquants ! voir les uns, se faire péter la gueule par les autres, et bien ça remet les choses en place. je vis à kourou, et des brésiliens alcoolisés j'en ai dix qui m'attendent chaque soir sur mon parking quand je rentre du travail. c'est comme traverser une meute de fauves. si on a du bol, ils se cognent entre eux et on passe sans encombres, sinon on doit montrer qu'on est chez soi et on au mieux on retrouve sa bagnole taguée le lendemain, au pire on va à l’hôpital. vive l'amitié france-brésil ! vive kourou zone de non droit !

Répondre Signaler au modérateur
Katchopine 07.01.2017
Eh ben bon ... voilà

Mais où allons nous ?? Il faut vraiment bien voter en 2017...

Répondre Signaler au modérateur
alfredo 08.01.2017
Illusion coupable

Il faut vraiment être irresponsable pour imaginer que le vote des présidentielles va régler les questions propres à la Guyane. C'est même de la manipulation et de la propagation d'illusion d'instrumentaliser nos vrais et difficiles problèmes d'incivilités et de violence, juste pour les elections..

Répondre Signaler au modérateur
aucun 08.01.2017
j'ai pas compris ?

dans la mesure où c'est bien la politique (de gauche, immigrationniste, anti-citoyenne, pro-délinquant, tolérante avec les multirécidivistes, ...) qui a créé cette situation, je ne vois pas pourquoi une politique radicalement opposée ne pourrait pas -résoudre- la situation ? est-ce si fou de penser qu'on peut -résoudre- les problèmes ? c'est vrai que nos gouvernements de ces dernières décennies ont rivalisé d'ingéniosité pour détruire la france et l'outre-mer à vitesse grand V, mais si on change de gouvernement, je pense que tous les espoirs sont permis. mais il faut changer ... VRAIMENT !

Répondre Signaler au modérateur
alfredo 08.01.2017
Réveillée vous un peu

Depuis 2003 la situation de violence s'est dégradée en même temps que la situation économique et sociale, sans qu'aucune politique de quadrillage de terrain ne soit proposée contre cette montée de l'insécurité. Enfoncez vous tout seul dans cet aveuglement gauche droite, alors que tous les gouvernements ont toujours traité la Guyane avec légèreté. Ce n'est pas simple mais les réponses seront ailleurs, pas dans vos trompeuses illusions...notamment des pouvoirs élargis pour le développement du territoire, c'est à dire une plus grande prise en charge par les guyanais de leur avenir...n'en avez vous pas marre de compter en vain sur les autres et un État providence qui de toutes les façons n'aura plus les moyens de maintenir l'illusion. C'est le risque du chaos social qui va nous coûter cher.

Répondre Signaler au modérateur
alfredo 08.01.2017
Reveiller-ai-je bien écrit...à bas les correcteurs....vous un peu

Depuis 2003 la situation de violence s'est dégradée en même temps que la situation économique et sociale, sans qu'aucune politique de quadrillage de terrain ne soit proposée contre cette montée de l'insécurité. Enfoncez vous tout seul dans cet aveuglement gauche droite, alors que tous les gouvernements ont toujours traité la Guyane avec légèreté. Ce n'est pas simple mais les réponses seront ailleurs, pas dans vos trompeuses illusions...notamment des pouvoirs élargis pour le développement du territoire, c'est à dire une plus grande prise en charge par les guyanais de leur avenir...n'en avez vous pas marre de compter en vain sur les autres et un État providence qui de toutes les façons n'aura plus les moyens de maintenir l'illusion. C'est le risque du chaos social qui va nous coûter cher.

Répondre Signaler au modérateur
aucun 08.01.2017
je n'ai pas compris (bis)

je pense que vous me confondez avec quelqu'un d'autre, pour ma part je vote extrême droite, je prône l'auto-défense, et j'espère chaque jour l'arrivée du chaos total ! en vous remerciant (ps : firefox dispose d'un excellent plugin correcteur orthographique ... vous devriez l'installer !)

Répondre Signaler au modérateur
Modica 10.01.2017

C'est exactement ça Alfredo !! Beaucoup de nos compatriotes vivent dans l'illusion que tout leur problème seront résolue de l'extérieur sans qu'ils daignent mettre la main dans le cambouis, c'est non seulement irresponsable envers les futurs générations de jeunes qui peuplent massivement la Guyane. Lorsqu'ils seront en âge de procréer et d'être des actifs, ça va être une bombe a retardement, rien n'est fait pour préparer l'urbanisation de cette problématique future. Ils sont focalisés par le carnaval ou autre débilité du genre, l'incivilité et la violence en Guyane est un problème que nous pouvons régler localement avec de la volonté et de l'investissement. Nous ne vivons pas en France mais en Amérique du Sud, on ne peut être une enclave de prospérité éternelle en ignorant la réalité du reste du continent où règnent aussi une forte criminalité bien plus qu'ici. Aucun politicien ne pourra régler les défis que rencontrent les Guyanais, ça c'est notre Job, la France Metropolitaine pourra au moins nous assister dans des projets concrets et constructifs mais elle ne fera jamais rien à notre place.

Répondre Signaler au modérateur