France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Léon Bertrand hospitalisé d'urgence

P.R. Samedi 5 Janvier 2019 - 14h28
Léon Bertrand hospitalisé d'urgence
Léon Bertrand souhaite un aménagement de peine (photo d'archives)

L'ancien maire de Saint-Laurent du Maroni, incarcéré depuis septembre dans l'affaire des marchés frauduleux de la communauté de communes de l'Ouest guyanais (CCOG), a été hospitalisé d'urgence au Centre Hospitalier Andrée-Rosemon ce matin.

On ne connait pas encore les raisons de son hospitalisation, mais ses jours ne seraient pas en danger. Depuis son arrivée en prison, Léon Bertrand a mandaté l'avocat Jérôme Gay afin d'obtenir un aménagement de peine qu'il s'est pour l'instant vu refuser.

En effet comme tout condamné, Léon Bertrand peut prétendre à des réductions de peine et à un aménagement de celle-ci. La réduction de peine est de trois mois la première année et de deux mois les années suivantes. Avec trois ans de prison, il a donc droit à sept mois de réduction. L'aménagement de peine, lui, est possible dès lors qu'il reste au détenu moins de deux ans à purger.

La réduction de peine et son aménagement ne sont toutefois pas un dû. La réduction est essentiellement lié au comportement du détenu en prison. L'aménagement doit être validé par le juge d'application des peines.
• PLUS DE DÉTAILS DANS LE JOURNAL DE LUNDI

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

Lokalman973 12.01.2019
Le malade imaginaire

Le malade imaginaire

Répondre Signaler au modérateur
Gigi973 06.01.2019

Courage Léon, y a les mêmes à la maison !!!

Répondre Signaler au modérateur
jess 05.01.2019

et oui le luxe c'est fini. tous les condamnés s'étonnent

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une