En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Le meurtrier présumé d'Anne-Marie Leboulanger arrêté trois ans après les faits

G.R Mercredi 27 Décembre 2017 - 14h36
Le meurtrier présumé d'Anne-Marie Leboulanger arrêté trois ans après les faits
Les gendarmes de l'identification criminelle ont investi la maison d'Anne-Marie Leboulanger - BD

Dimanche un homme a été interpellé lors d'un vol avec effraction. L'analyse ADN révèle qu'il était sur les lieux du meurtre d'Anne-Marie Leboulanger en 2015

Selon l’AFP, un homme originaire de Colombie a été mis en examen mardi soir pour « vol avec violences ayant entraîné la mort » sur la personne d’Anne-Marie Leboulanger, le 31 mars 2015, lors du cambriolage à Rémire du domicile de la victime.

Le suspect a été interpellé dimanche lors d’un vol avec effraction. Le parquet a ensuite fait le lien avec l’affaire Leboulanger. L'ADN du suspect, retrouvée en 2015 à Rémire, a confirmé sa présence sur les lieux du vol suivi de meurtre, près de trois ans après les faits.

Un drame qui avait alors fait couler beaucoup d'encre. Les heures suivant les faits, des patrouilles avaient été mises en place pour retrouver les suspects.  La Twingo bleue appartenant à la victime avait été retrouvée le jeudi 2 avril suivant

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
7 commentaires

Vos commentaires

C Koi çà? 28.12.2017
On va dormir tranquille

Bravo et espérons qu'il soit condamner à perpétuité pour cet acte ignoble!

Répondre Signaler au modérateur
joko973 27.12.2017

Merci aux forces de l'ordre qui ont fait leur travail et pas merci à l'état qui lui a permis de continuer ses délits ou ses crimes en squattant un de nos bâtiments pendant plusieurs années...

Répondre Signaler au modérateur
greg974 28.12.2017

Dites moi génie local: les forces de l’ordre travaillent pour qui déjà ? Vous êtes courant que ce ne sont pas des milices comme les blaireaux encagoulés.

Répondre Signaler au modérateur
siceron 27.12.2017
venu d'ailleurs

bien evidement le gus n'est pas un national , il a appris qu'en Guyane le systeme Francais permet tout et n'importe quoi bien appuyé par des juges bien à gauche donc il est venu profiter du systeme juridico policier en cours en Guyane vivement un statut particulier adapté à la Guyane

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 28.12.2017

Tiens.

Répondre Signaler au modérateur
greg974 30.12.2017

Vous avez raison : un système où des milices encagoulées décident des ouvertures et fermetures des magasins...c’est vraiment une aberration judiciaire.

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 30.12.2017

Décidément, vous voyez les très-très méchants Grands Frères partout et à tous propos. Retrouvez vos médicaments avant demain minuit et profitez d'un nouveau départ.

Répondre Signaler au modérateur