France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
PÊCHE

La pêche illégale toujours importante en Guyane

Mercredi 31 Janvier 2018 - 14h23
La pêche illégale toujours importante en Guyane
Plus de cent tonnes de poissons issus de la pêche illégale ont été saisies en 2017 en Guyane. (photo d'archive)

Reléguée par l’orpaillage illégal ou le trafic de stupéfiants, la pêche illicite est pourtant bien prégnante en Guyane : 127 tonnes de poisson ont été saisies en 2017 et 115 marins clandestins ont été arrêtés.

À l’occasion de la rentrée solennelle du tribunal de grande instance de Cayenne, les statistiques de la délinquance pour l’année 2017 ont été rendues publiques (voir notre édition du 29 janvier). Reléguée par l’orpaillage illégal ou le trafic de stupéfiants, la pêche illégale est pourtant importante en Guyane.

En 2017, 115 marins illégaux ont été interceptés et 31 bateaux détournés. Des tonnes de poissons ont également été saisies, 127 au total, et 159 kilomètres de filets sont tombés dans l’escarcelle des forces de l’ordre. Le parquet a aussi mis l’accent sur le juteux trafic des vessies natatoires issues des poissons acoupa. Ce caviar local, vendu au marché noir, a généré environ cinq millions d’euros en 2017, selon le procureur de la République Éric Vaillant.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire