En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
FLASHES

L'exhibitionniste jugé le 10 novembre

Jeudi 05 octobre 2017
MATOURY. Déjà condamné à un an de prison avec sursis en 2011 pour des faits d'exhibition sexuelle (avec diffusion d'images pornographiques), un homme de 62 ans était jugé hier en comparution immédiate pour agression sexuelle, enlèvement et séquestration et exhibition sexuelle encore une fois. Les faits retenus par le parquet se sont déroulés jeudi dernier, dans le quartier Cogneau-Lamirande, à Matoury (lire notre édition d'hier).
Ce père d'une enfant de 13 ans ne reconnait qu'une partie des faits, l'exhibition sexuelle. Dans sa déclaration au cours de l'enquête, il a avoué être malade. Et s'être fait suivre par un psychologue, ce qui l'aurait aidé. L'homme parle aujourd'hui d'une rechute au retour de vacances passées au Brésil. Ce qui l'a poussé à se rendre à Cogneau la semaine dernière. L'audience d'hier a failli être suspendue, soulevant un débat passionné entre la défense, le procureur de la République et la partie civile. Et la présidente de l'audience, Alexandra Guérin de finalement décider le renvoi de l'affaire au 10 novembre, au motif d'exercer une expertise psychiatrique du prévenu ainsi qu'un examen psychologique de la victime. Au regard de son casier judiciaire, le sexagénaire a été remis en détention provisoire.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire