En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
CAYENNE

Incendie dans un immeuble squatté rue Schoelcher

Bernard DORDONNE Mercredi 30 novembre 2016
Incendie dans un immeuble squatté rue Schoelcher
Les pompiers de la caserne principale de Cayenne sont intervenus sur l'incendie, rue Schoelcher hier (BD)

Hier, le rez-de-chaussée d'un immeuble de deux étages, rue Schoelcher, a été détruit par un incendie potentiellement d'origine criminelle. Le local était squatté.

Hier vers 15h30, un incendie a ravagé le rez-de-chaussée d'un immeuble de deux étages situé au 4, rue Schoelcher à Cayenne. Selon les secours, il n'y a pas eu de victime, les occupants du rez-de-chaussée étaient sortis à l'arrivée des pompiers.
Le feu a démarré dans une montagne de détritus (palettes de bois, machine à laver, frigos, cartons, etc.) placés sur le trottoir devant la maison. Les soldats du feu ont attaqué les flammes qui sortaient des détritus et qui léchaient le balcon, pour ensuite arroser abondamment la façade du rez-de-chaussée, ainsi que le balcon du premier étage, empêchant la propagation du feu. L'escalier intérieur permettant l'accès au premier étage était détruit, obligeant les pompiers à utiliser une échelle pour y accéder.
Le premier et le deuxième étage n'étaient pas habités, au vu de la vétusté et de l'insalubrité de l'immeuble. Le rez-de-chaussée, délabré, était en revanche squatté, selon les voisins. Ces derniers ont attesté qu'il y avait une dizaine de squatteurs dedans.
UN INDIVIDU AURAIT VOLONTAIREMENT MIS LE FEU
L'un d'eux, qui vivait avec quatre autres personnes (dont des enfants) depuis un an et demi, a affirmé avoir vu un individu mettre le feu dans les détritus et prendre la fuite.
Une enquête a été ouverte par la police. Le propriétaire sera convoqué au commissariat.
Pour circonscrire le sinistre, l'adjudant-chef Patrice Pawilowski - à la tête d'une dizaine de pompiers - a utilisé un fourgon pompe-tonne et une échelle aérienne.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

mica 30.11.2016
Biens familiaux

C'est dommage pour cette belle maison créole où vivait une grande famille connue.Toujours pareil,les enfants construisent ailleurs ou quittent le département,litige pour les réparations après tout part en fumée ou c'est détruit après décision de justice à cause des squatteurs.

Répondre Signaler au modérateur