En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
CAYENNE

Il plante une fourchette dans l'épaule de sa mère

B.D Mercredi 6 Décembre 2017 - 14h08
Il plante une fourchette dans l'épaule de sa mère
La salle d'audience du tribunal de Cayenne - (photo d'archives)

Un toxicomane, âgé de 37 ans, a été condamné, hier, après avoir plaidé coupable, à six mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Samedi, vers 17 h 30, il avait planté une fourchette dans le dos de sa mère âgée de 60 ans.

Les faits se sont déroulés dans une modeste maison située au squat de la zone Collery près du centre commercial Géant. La mère du jeune homme a refusé de répondre positivement à la demande de son fils de lui donner de l'argent pour qu'il s'achète de la drogue. À la suite à ce refus, le fils est rentré dans une colère folle. Il a attrapé une fourchette qui se trouvait sur une table et l'a planté dans l'épaule de sa mère.
En intervenant pour ce différent familial, les policiers ont trouvé la mère en pleurs. Selon des témoins, c'est le beau-père du trentenaire qui l'a maîtrisé. Il a même dû donner 5 euros au fils pour que ce dernier se calme.
Sur place, les policiers ont interpellé l'individu qui a reconnu les faits en garde à vue.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

paguila 06.12.2017
Action

C'est là que l'Etat doit intervenir avec les crs pas vers la route des plages.

Répondre Signaler au modérateur
Sti973 06.12.2017
meme loi...

... pour tout le monde !
Qu'ond soit avec ou sans papier, qu'on soit blanc ou noir, qu'on soit riche ou pauvre, qu'on soit politicien ou administrés : la loi doit s'appliquer à tout le monde avec impartialité.

Je ne vois pas comment on peut justifier d'appliquer ou pas les lois en fonction des personnes, amitiés, origines...

J'ai peur que les anarchistes et autres populistes aient de beaux jours devant eux en Guyane !

Répondre Signaler au modérateur
MONSIEUR GUYANE 06.12.2017
squat collery

A quand une expulsion musclée des squatteurs de cette zone nommée Catéco? Et pourquoi pas en profiter pour expulser les autres squatteurs qui se trouvent encore en zone terca?

Répondre Signaler au modérateur