France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FRANCE

Il menace sa prof avec une arme factice pour qu’elle le note « présent »

Dimanche 21 Octobre 2018 - 09h30
Il menace sa prof avec une arme factice pour qu’elle le note « présent »
capture d'écran

Une vidéo relayée sur les réseaux sociaux montre un adolescent dans une salle de classe, menaçant son enseignante avec un pistolet en l'obligeant à l’inscrire « présent » sur la feuille de présence. Le lycéen a été placé en garde à vue. 

La vidéo, repérée par Le Parisien, fait beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux. On y voit un adolescent menaçant sa professeure avec une arme factice au sein du lycée Edouard-Branly, à Créteil (Val-de-Marne). L'élève lui demande de l’inscrire « présent » et non « absent » sur la feuille de présence. L’enseignante a porté plainte le lendemain, selon le rectorat de Créteil.

Un adolescent de 16 ans, soupçonné d’être l'auteur des faits, s’est rendu avec son père au commissariat vendredi. Il était toujours en garde à vue samedi en fin d’après-midi et devait être présenté dimanche à un juge pour enfants, a déclaré le parquet. Un autre adolescent du même âge, soupçonné d’avoir introduit l’arme dans l’établissement, a été interpellé vendredi à son domicile et placé en garde à vue, selon le parquet. Il a ensuite été remis en liberté sans poursuites samedi en fin de journée, l’arme de la vidéo s’avérant bien être un pistolet à billes « de type airsoft », a précisé une source proche du dossier.
PLUS DE DÉTAILS DANS NOTRE PROCHAINE ÉDITION

>

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
21 commentaires

Vos commentaires

Citoyendeguyane 23.10.2018
Evidence

Le nous semble evident. Les citoyens noirs exasperes d etre amalgames avec ces voyous

Répondre Signaler au modérateur
FLAMBI 22.10.2018

encore la racaille

Répondre Signaler au modérateur
Keskimariv 22.10.2018
@Timalcayenne

Entièrement d'accord avec vous !
Même floutée, on voit bien qu'il s'agit d'un noir.
Même s'il ne faut pas faire l'amalgame, force est de constater que beaucoup de banlieues parisiennes sont pourries par la violence de jeunes noirs et maghrébins.
J'ai vécu plus d'une trentaine d'années en Ile de France et je sais de quoi je parle.

Répondre Signaler au modérateur
xxl 22.10.2018

si les jeunes ont un niveau de stupidité aussi élevé c'est parce que le gouvernement avait étudié le coup, commençons par pousser des enfants sans éducation à faire des enfants et interdire aux grands parents de les accompagner dans leurs éducations

Répondre Signaler au modérateur
xxl 22.10.2018

si les jeunes ont un niveau de stupidité aussi élevé c'est parce que le gouvernement avait étudié le coup, commençons par pousser des enfants sans éducation à faire des enfants et interdire aux grands parents de les accompagner dans leurs éducations

Répondre Signaler au modérateur
FLAMBI 22.10.2018
la racaille

encore et toujours la racaille

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 22.10.2018
Et si on inversait les rôles ?

A quand un prof qui braque ses élèves avec une pétoire pour qu'ils aient leur bac avec mention ? J'approuverai !

Répondre Signaler au modérateur
Timalcayenne 21.10.2018
Depite

Comment voulez vous que les gens ne nous prennent pas pour des sauvages ?

Répondre Signaler au modérateur
Affreux Jojo 23.10.2018
"Nous", c'est qui ?

Je suis curieux de savoir...

Répondre Signaler au modérateur
GILLES BERNARD 21.10.2018

Et que dire des escouades de gendarmes qu'on envoie se ridiculiser devant les collèges, à la sortie des cours ?

Répondre Signaler au modérateur
Affreux Jojo 21.10.2018

Tu peux préciser stp ?

Répondre Signaler au modérateur
GILLES BERNARD 22.10.2018

Précisions, donc : sur St Laurent en tout cas, il y a une patrouille de gendarmes devant chaque collège, à la sortie des cours, pour prévenir quoi on se le demande, puisq'ils n'ont aucun moyen coercitif. A part se faire ridiculiser, il faudra nous expliquer le bien-fondé de cette débauche de moyens sans aucun résultat à espérer.

Répondre Signaler au modérateur
Affreux Jojo 23.10.2018

À ma connaissance, ils viennent à la demande des chefs d'établissement. Leur présence a (encore) un effet, pour une sortie de cours, une fin de période apaisée.

Répondre Signaler au modérateur
GILLES BERNARD 23.10.2018

Des gamins élevés comme des herbes folles qui se tapent sur la gueule, à la sortie des cours...
A l'intérieur du collège, des garde-chiourmes diplômés bac + 5 tentent de les garder tranquilles jusqu'à sonnerie de libération. A l'extérieur, devant l'établissement, des gendarmes sont mis en faction, genre ONU, c'est-à-dire pour au mieux faire des effets de manche...
En fait, la vasectomie et la ligature des trompes obligatoires à la puberté pour les vingt prochaines années : le seul moyen qui nous reste pour maitriser la situation...

Répondre Signaler au modérateur