En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
CAYENNE

Hervé est mort pour rien

Bernard DORDONNE Lundi 13 février 2017
Hervé est mort pour rien
Hervé Tambour (en médaillon) a été tué samedi après-midi devant la laverie d'Eau Lisette, à Cayenne (DR)

« C'est un crime gratuit. » Les réactions sont unanimes après le meurtre d'Hervé Tambour, 30 ans, tué alors qu'il se rendait à la laverie de la cité Eau Lisette faire sécher son linge de travail. L'agresseur a tiré deux fois et a pris la fuite à pied.

(DR)
Hervé Tambour, 30 ans, a été abattu, samedi, alors qu'il se rendait à la laverie d'Eau Lisette, à Cayenne, pour faire sécher ses vêtements de travail. Il était en effet salarié d'une entreprise d'espaces verts. Il avait donné un coup de main à un camarade samedi matin pour nettoyer son jardin. En arrivant vers midi chez lui, il a lavé son linge à la machine. Le temps étant couvert, il s'est rendu à la laverie pour faire sécher ses vêtements.
Selon des éléments de l'enquête, confiée aux policiers de la sûreté urbaine, la victime a été abordée par son agresseur à l'entrée de la laverie.
Ce dernier a profité qu'il n'y ait personne dans le local pour porter son attaque. Il lui a demandé sa chaîne en or et sa montre. Malgré le fusil à canon scié pointé sur lui, Hervé Tambour a refusé. Il s'est battu avec son agresseur. Dans la bagarre, deux coups sont partis.
NÉ À MARIPASOULA
La première décharge a touché la victime à l'épaule. Hervé Tambour a été déséquilibré et est tombé au sol. Son meurtrier l'a achevé alors qu'il était à terre. Hervé Tambour a été atteint dans le bas du ventre. Le meurtrier a récupéré la chaîne en or de la victime avant de prendre la fuite à pied. Malgré l'intervention rapide des sapeurs-pompiers et du Smur, Hervé Tambour est décédé pendant son transfert à l'hôpital.
Il était natif de Maripasoula. Il avait passé l'essentiel de sa vie à la cité Eau Lisette. Il était apparenté aux Achille, une des principales familles du quartier. Il était notamment le cousin de Jocelyn Achille, le chauffeur du maire de Cayenne. Une autopsie sera pratiquée, cette semaine. Le technicien en identification criminelle du commissariat s'est rendu sur place où il a récupéré de nombreux éléments pouvant faire avancer l'enquête.
« Il faut des caméras »
Les réactions des politiques et des internautes ont été nombreuses après cet homicide, le premier à Cayenne cette année.
 
Marie-Laure Phinéra-Horth, maire de Cayenne, s'est rendue sur place peu après le meurtre. Elle a présenté ses condoléances aux proches de la victime. Dans un message, elle se dit « atterrée par ce nouveau fait de violence d'une gravité irréparable » et appelle « à un regain de vigilance contre cette violence et cette insécurité meurtrière qui deviennent l'affaire de tous » . Le député de la circonscription, Gabriel Serville, a lui aussi rendu visite à la famille.
Rodolphe Alexandre, président de la CTG, a également présenté ses condoléances. « Quand notre jeunesse tombe sous les balles, futilement et de façon atroce, sur un territoire guyanais qui semble pourtant éloigné de contrées en véritable état de guerre, elle questionne notre société et notre avenir à tous. »
« QU'ATTENDEZ-VOUS POUR VOUS RÉVEILLER ? »
Juste après ce meurtre crapuleux, plusieurs messages ont appelé à la création de milices sur les réseaux sociaux. « La population est obnubilée par l'amusement, personne ne bouge, ni les autorités qui sont de passage, ni nos élus. Peuple de Guyane, qu'attendez-vous pour vous réveiller ? » pouvait-on lire sur le site de France-Guyane. Certains ont remis sur le tapis la loi sur le permis de chasse en Guyane (lire notre édition du week-end) : « On va bientôt pourrir encore davantage la vie des honnêtes gens en exigeant un permis de chasse. Et le tueur, il avait son permis ? Ces lois absurdes ne protègent personne. Qu'on nous lâche du lest sur les armes et la légitime défense, il y en a marre de se faire tirer dessus sans avoir le droit de réagir! » Un autre internaute regrette que le sang ait encore coulé. Pour lui, le tissu socio-économique poussera les jeunes de plus en plus vers cette issue fatale et dramatique. Il demande d'arrêter de panser avec des petits sparadraps une plaie béante qui nécessiterait une cautérisation. « Il faut un acte fort pour reprendre le contrôle sur cette lancée qui semble être le très very bad trip de la Guyane. Les hommes en bleu ne peuvent plus rien pour nous » , conclut-il.
Un habitant de la cité propose de mettre des caméras à hauteur de la laverie : « Il existe des caméras privées à l'intérieur de la laverie. Je pense qu'il faudrait en mettre dans tout le quartier car les voleurs attendent qu'il n'y ait personne dans les alentours pour attaquer. »
B. D.
Déjà trois homicides
Avec les deux meurtres de ce week-end à Cayenne et celui de Kourou, le 6 janvier, les homicides depuis le début de l'année sont au nombre de trois. Kielens Bappa, 22 ans avait été touché au thorax et à la tête par un tir, le vendredi 6 janvier dans la soirée. Il est décédé des suites de ses blessures. Quatre individus dont un mineur ont été interpellés dans cette affaire. Ils ont été placés en détention provisoire.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

joko973 13.02.2017
Pour rien ?

C'est manquer de respect à la victime que d'écrire cela. Non, il n'est pas mort pour rien, il est mort pour avoir défendu son bien, à mains nues contre un crétin armé. Celui qui a pris sa vie, il l'a fait pour rien, lâchement. S'il est pris, son avocat va le faire passer pour une victime innocente de la société et réduire sa peine. Nous en avons assez, laissez nous le droit de nous défendre si vous êtes incapables de le faire !

Répondre Signaler au modérateur
Pôpa zo 13.02.2017
Alloooooooooooo

Les élites guyanaises vont elles faire une marche blanche contre ce crime abject...
....... Je ne vois rien venir .........

Au suivant ........

Répondre Signaler au modérateur
aucun 13.02.2017
pas de pitié pour l'assassin

l'assassin a eu l'ignoble audace non seulement d'achever, mais en plus de dépouiller ? mais quel type individus peut faire ça ? ces gens là ne méritent aucune pitié !

Répondre Signaler au modérateur
Senatla 13.02.2017
Condoléances et engagement

je présente mes condoléances les plus émues à la famille d'Hervé et à celle de Witter. Ma prière rejoint la vôtre. Et j'en appelle à nous tous. Nous avons tous une part de responsabilité dans la vie commune.. Ne cherchons pas seulement des boucs émissaires ailleurs. Notre vie de famille, en premier, permettra à nos enfants de discerner le bien du mal, le sens de l'effort et l'accueil de l'autre. La fête continuelle et les débordements nocturnes sont-ils vraiment de nature à améliorer notre vie et à repousser la violence ? Permettez-moi d'en douter. Hervé et Witter ne sont pas plus coupables que les autres. mais Jésus nous rappelle que si NOUS ne nous convertissons pas, nous périrons de même (Luc 13,1-5). + Emmanuel Lafont, évêque pour la Guyane.

Répondre Signaler au modérateur