France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CAYENNE

Fusillade en centre-ville : 1 policier blessé par balle, ses collègues ripostent

Bernard DORDONNE & Samir MATHIEU Samedi 8 Décembre 2018 - 09h35

- B.D.

Une fusillade a éclaté hier soir aux alentours de 22 heures à Cayenne. Un homme a tiré sur les policiers au cours d'une course-poursuite qui a débuté place des Palmistes. L'un des agents de la BAC a été blessé par balle. Ses collègues ont riposté et touché l'assaillant à 6 reprises. L'enquête a été confiée à la Police judiciaire de Cayenne.

Cette une scène digne d'un film américain d'action qui s'est déroulée hier soir dans le centre-ville de Cayenne. Un homme de 23 ans a refusé de se soumettre à un contrôle de la BAC, place des Palmistes. Il a pris la fuite en courant par la rue Malouet en direction de la place du marché puis du canal Laussat. Les policiers de la BAC le poursuivaient en courant. L'individu s'est alors retourné et a fait usage de son revolver en direction des policiers sans les atteindre. Les fonctionnaires ont riposté. La poursuite a continué le long de l'avenue de la Liberté avec deux nouveaux échanges de tirs. "Arrivé à l'angle de la rue Justin Catayée, l'individu a tenté de se dissimuler derrière une voiture en stationnement, mais il a été débusqué par l'un des policier la BAC qui a alors tenté de le maîtriser avec son pistolet à impulsion électrique" précise le procureur de la République Eric Vaillant. Mais le gardien de la paix a râté sa cible et l'assaillant en a profité pour tirer directement sur le policier à courte distance. Il l'a atteint en haut de la cuisse gauche. 
Il a tiré à plusieurs reprises sur les policiers, et a blessé l'un des agents par un tir à courte distance
Le policier a eu le temps de riposter avec son arme à feu et a été renforcé par l'arrivée d'un de ses collègues qui a également fait usage de son arme. L'agresseur a été atteint de 6 balles tirées par les policiers pour le neutraliser. Le jeune homme s'est alors effondré quelques mètres plus loin en face du coiffeur Malcom. Le policier et l'assaillant ont été évacués sur le centre hospitalier de Cayenne. Leurs jours ne sont pas en danger. Le policier de la BAC a pu ressortir ce samedi matin de l'hôpital. L'agresseur, né à Maripasoula, se trouve dans un état sérieux mais son pronostic vital n'est pas engagé. Cet Amérindien était déjà connu de la justice. L'enquête a été confiée à la Police judiciaire (PJ) de Cayenne par le parquet. Elle permettra d'entendre les 4 policiers de la BAC, dont celui blessé, et l'assaillant. L'enquête aura entre autre pour objectif de confirmer si les policiers ont bien agit en état de légitime défense.
Plus d'informations dans votre édition de lundi

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
15 commentaires

Vos commentaires

caracara 09.12.2018

Et une grande majorité des français font confiance à la justice française!Je rêve! J'ose espérer qu'un jour un bandit tire sur ces minables représentants de la justice, cela les fera peut-être réfléchir! Justice de m---e. Incroyable mais vrai, comme disait Jacques MARTIN.

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 10.12.2018

Vous faites donc partie d’une minorité à vous lire. Tirez en les conclusions nécessaires alors...et emmenez les Melsum et autres XXL avec vous.

Répondre Signaler au modérateur
caracara 10.12.2018

Le retour du grand philosophe;le grand penseur, mais pas celui de Rodin. Le gars qui n'accepte pas les commentaires des autres si les écrits de certains ne correspondent pas à ses utopies et ses délires. Mais bon, il faut de tout pour faire un monde!

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 10.12.2018

Répondez vous à mon commentaire ? Non a priori...vous êtes juste bête et/ou inculte...comme cette minorité guyanaise xénophobe. Peu importe...vous êtes un âne tout bêtement.

Répondre Signaler au modérateur
caracara 10.12.2018

C'est bien ce que je disais; on a pas les même idées que vous, les insultes fusent: bête, inculte,xénophobe, je suis un âne.Vous permettre de traiter les gens de la sorte montre bien votre respect envers les autres, et surtout votre intolérance débordante et arrogante qui vous habite. La modestie et l'humilité ne font pas partie de votre caractère vil et méprisant. Balayez devant votre porte avant de juger les autres.

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 11.12.2018

Toujours pas de réponse...comme Melsum et les tontons macoutes...sinon vous avez des choses à dire ? Samir vous attend pour les articles de merde...lol.

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 11.12.2018
crétin dtc

Monsieurguyanedtcécrivain veut qu'on réagisse à ses commentaires. C'est la blague du jour.
Une réponse suppose une questions, petit propagandiste dtcmonsieurguyaneécrivain. Or, vous n'avez que votre haine dissoute dans votre débilité. Vous n'êtes pas un partenaire de discussion mais un minable éjaculateur de conneries. Vous devriez être banni des forums.

Répondre Signaler au modérateur
zizoupila 10.12.2018

Vous le caracaca c'est sur que vous avez des casseroles !! Allez vous faire... ou za konnèt !!

Répondre Signaler au modérateur
caracara 11.12.2018

Et vous le zizoupila, pour vous, ne devrait-on pas dire des faitouts que vous traînez derrière vous.Arrêtez donc de dire des âneries.

Répondre Signaler au modérateur
ECRIVAIN 09.12.2018
Tirs

Si cet individu tire sur des flics sans hésiter, imaginez ce qu'il serait capable de faire face à des citoyens non armés...
C'est ce genre de gugusse qui nous pourrit la vie en guyane, pas de pitié pour ces gens-là...

Répondre Signaler au modérateur