France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Fusillade de Kourou : pas d'auteur interpellé, le chef de la police municipale touché

G.R/B.D Mardi 26 Décembre 2017 - 10h33
Fusillade de Kourou : pas d'auteur interpellé, le chef de la police municipale touché
La voiture du chef de la police municipale de Kourou touchée par des plombs hier lors de la fusillade au quartier Monnerville. Sa nièce à été touchée au cou.

Une fusillade a fait plusieurs blessés hier soir à Kourou, au quartier Monnerville. La voiture du chef de la police municipale a essuyé des gerbes de plombs, blessant la nièce de celui-ci. 

Suite à la fusillade au quartier Monnerville de Kourou qui a fait plusieurs blessés dans la soirée du lundi 25 décembre, une enquête de flagrance a été lancée par les gendarmes. Pour l'instant, elle n'a révélé aucun mobile ni corrélation entre les victimes, âgées de 16 ans, 27 ans et 50 ans. Leur pronostic vital n'est cependant pas engagé.

Le tireur, a priori armé d'un canon scié, a fait feu à plusieurs reprises devant le libre-service, visant deux hommes. Le commerçant est également touché. L'un des deux hommes visé a pris la fuite et s'est fait poursuivre par le tireur. Des coups de feu ont été tirés lors de cette poursuite à pied. C'est ainsi que la voiture du chef de la police municipale de Kourou, Guy Casca, a essuyé des gerbes de plombs. La nièce du policier, qui était dans la voiture avec son oncle, a été touchée au cou.

Selon les gendarmes, les habitants du quartier connaissent l'auteur des coups de feu, mais refusent pour l'instant de parler.
Plus de détails dans notre édition de demain
Le quartier Monnerville où s'est déroulée la fusillade hier soir -



Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

Nkaiser973 26.12.2017

probablement un chasseur qui n'a pas encore son permis

Répondre Signaler au modérateur
Moustik973 26.12.2017
Fusillade à Kourou

Je crois qu’il est temps de prendre des mesures draconiennes, innaceptable il est vrai en temps ordinaire. Les sans ne feront qu’empirer de plus en plus nombreux sans travail donc sans argent , quels moyens ont ils pour espérer des jours meilleurs ? La délinquance sous toutes ses formes. quand on entre dans ce système difficile dans sortir c’est évident l’argent facile sur le dos de ceux qui ont déjà de plus de mal à faire face . D’un côté les 47 % le pays champion d’européen

Répondre Signaler au modérateur
aucun 26.12.2017
rien compris

j'ai rien compris à votre propos. on dirait un genre de "traduction automatique". les mots sont connus, mais agencés ainsi, ils n'ont aucun sens. intéressante prestation. pour revenir à l'article, j'habite à côté de Monnerville, et je peux attester que des branleurs-dealers qui passent leur temps assis sur leur cul dans les cages d'escalier, y'en a plein le quartier, et même plein la ville. plus un bâtiment n'est épargné. on les voit, en bande "assis sur un mur", c'est comme une marque de fabrique. celui qui veut de la drogue à kourou n'a qu'à s'adresser aux mecs "assis sur un mur". bof. si au moins ça intéressais la justice, mais tout le monde s'en fout, alors pourquoi devrions nous -nous simples citoyens- nous y intéresser ? chacun pour soi, ici c'est kourou !

Répondre Signaler au modérateur