En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
RÉMIRE-MONTJOLY

Fauché le jour de son anniversaire

Bernard DORDONNE Mardi 14 mars 2017
Fauché le jour de son anniversaire
Antony Jean-Paul a été fauché sur la route de Dégrad-des-Cannes, dimanche soir (JPT)

Antony Jean-Paul, 69 ans, originaire de Sainte-Lucie et habitant route du Mahury, est mort sur la route, dimanche soir. La conductrice est placée sous contrôle judiciaire.

Dimanche vers 20 heures, Antony Jean-Paul, qui marchait derrière sa brouette, sur le bord de la route de Dégrad-des-Cannes, a été violemment heurté par un véhicule qui roulait dans le même sens. Le corps a été traîné à une quarantaine de mètres du point d'impact et la brouette a été pliée telle une feuille de tôle.
Des voisins, qui ont entendu le choc, sont sortis de leur maison pour constater le drame. Ils ont appelé les gendarmes. Sur place, les secours n'ont pu rien faire. La victime est décédée sur place des suites de ses blessures. La conductrice du véhicule, qui a poursuivi sa route pour rentrer chez elle, est revenue sur place. Elle s'est présentée aux gendarmes comme étant l'auteur de l'accident mortel. Elle a expliqué avoir entendu le choc mais ne pensait pas qu'il s'agissait d'un piéton. Elle a été placée en garde à vue et son permis a été supprimé, le soir même des faits. Le contrôle d'alcoolémie effectué sur la conductrice s'est révélé positif.
HOMICIDE INVOLONTAIRE
Les enquêteurs ont rencontré des difficultés pour identifier la victime. Ce sont les riverains de l'accident, qui voyaient souvent Antony Jean-Paul circuler dans le secteur, qui ont permis aux militaires d'entrer en contact avec la famille. La route ne disposant pas d'éclairage public, les gendarmes ont bénéficié de l'éclairage des pompiers pour effectuer leurs constatations. La route a été bloquée jusqu'à 23 heures.
La conductrice a été déférée hier devant le procureur de permanence. Elle a été mise en examen pour homicide involontaire et placée sous contrôle judiciaire par le juge des libertés et de la détention. Son procès est prévu le 11 avril.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

Lokalman973 20.03.2017
Tow !!

C'est étrange avoir entendu un bruit rentrer chez soi et revenir par la suite normalement on s'arrête de suite sur le bas-côté afin de constater si il y a des dégâts ou pas l'investigation plus poussée devrait être faite

Répondre Signaler au modérateur
voilà 15.03.2017
Alcool

Tellement alcoolisée qu' elle n'a pas vu qu' il y avait un piéton. Vous avez traîné ce pauvre homme sur plusieurs mètres. Mais madame ce n'était pas certainement un jaguar ou un maipouri. Vitesse alcool ne feront jamais bon ménage.Quand on voit comment les gens sont imprudents, on a pas fini de compter les morts sur la route.

Répondre Signaler au modérateur