En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
FLASHES

Expulsions suspendues au Larivot : l'État pourrait être condamné

Mardi 29 novembre 2016
JUSTICE. Lorsqu'il s'est porté acquéreur d'un terrain au Larivot, à Matoury, Kumar Nandalall n'ignorait peut-être pas la présence de squatteurs. Mais il n'avait sans doute pas imaginé les années de galère qui l'attendaient.
En mai 2008, il obtient un jugement d'expulsion. Confirmé en appel deux ans plus tard. Il demande alors le concours de la force publique. En 2013, le préfet donne son accord mais la gendarmerie de Matoury refuse d'apporter son concours.
Le rapporteur public du tribunal administratif a remis ses conclusions jeudi : si le président se range à son avis, l'État pourrait être condamné à verser à Kumar Nandalall la coquette somme de 269 390 euros pour réparer différents préjudices. Quant aux squatteurs, ils devraient être expulsés avec le concours de la force publique.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire